vision chamanique de la mort

Publié le 9 Mars 2016

De l'intérêt d'accepter sa propre mort

Lors de la prière du lever de l'étoile du matin, les Anciens du Clan, face au soleil levant, terminaient ainsi leur méditation :
"c'est un bon jour pour mourir"
.


En réalité ceci sous-entendait : c'est un bon jour pour vivre.


En effet, accepter l'idée d'être mortel, libère notre potentiel de vie ici et maintenant.

Nous sommes nous européens d'une culture judéo-chrétienne.
Nous naissons un jour et mourons Dieu sait quand...
Cette épée de Damoclèce que représente la mort nous hante à notre insu et nous pousse à courir après le temps, à enchaîner notre vie sans jamais nous poser, à penser au future, faire des projets sans jamais profiter et vivre l'instant présent, nous poser pour réfléchir. C'est la loi du toujours plus : posséder, voyager, consommer, toujours plus car,
avant de mourir, il faut tout avoir fait, tout avoir connu : une maison,
des enfants, une carrière professionnelle brillante, etc. Mais quant
est-il de l'instant présent ? Quant est-il de cette communion intense avec la nature, avec notre quotidien, avec cet ami qui est là et nou
s sourit ?

Être en paix avec notre propre mort ôte ce butoir funeste et ultime
de notre esprit et nous permet de nous poser ici et maintenant, d'apprécier cet instant unique, magique que nous vivons là tout de suite, d'en tirer la quintessence. N'oublions pas que tout reste impermanent :
la douceur de ce jour ensoleillé, la beauté de ce coucher de soleil, cette parade amoureuse des oiseaux au printemps, la chorégraphie envoûtante de ce corps de ballet. Même notre demeure peut disparaître demain, même notre grand-mère, fin cordon bleu pourrait disparaître demain.
Alors, être en paix avec sa propre mort, avoir la conscience que tout est impermanent , nous ramènent à l'essentiel :vivons intensément l'instant présent. Le passé nous a forgé, le futur est encore loin, voire incertain, goûtons avec intensité et attention l'instant présent.

Que libéré de la mort, votre vie s'ouvre à l
a Vie.

Aho!

Rédigé par Agnès

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article