le chemin-qui-a-du-coeur

Publié le 16 Avril 2016

le chemin-qui-a-du-coeur

– Mais, don Juan, à mon avis votre rire n’est pas
inutile. Il vous rend heureux.

– Non ! Je suis heureux parce que je choisis de regar-
der les choses qui me rendent heureux et alors mes
yeux saisissent leur côté amusant, ce qui me fait rire. Je
t’ai déjà dit cela maintes fois. On doit toujours choisir le
chemin-qui-a-du-cœur de manière à être toujours au
mieux de soi-même, peut-être pour pouvoir toujours
rire. »

un autre exemple pour se sentir mieux :

Quand je suis bougonne ou triste ou bof... Je me colle un sourire. Il est d'abord crispé. Je me regarde dans la glace et j'éclate de rire en connivence avec moi même... Et mon cerveau est leurré je suis heureuse. Rien n'est grave. Tout est léger et beau.

le chemin-qui-a-du-coeur

Rédigé par Agnès

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article