2ème ennemi - LA CLARTE

Publié le 21 Janvier 2017

 

Mais alors
un homme connaît ses désirs, il sait comment les satisfaire.
Il peut s’imaginer les nouvelles étapes du savoir, tout se trouve
baigné d’une clarté violente. Il sent que plus rien n’est caché.
Il vient de rencontrer son deuxième ennemi, la clarté. Cette
clarté d’esprit, si difficile à atteindre, si elle dissipe la peur,
aveugle également.

Elle pousse l’homme à ne jamais douter de lui-même. Elle
lui donne l’assurance de pouvoir faire tout ce qu’il veut, car
il semble voir clairement au fond des choses. Il est courageux
parce qu’il est clair, rien ne l’arrête pour la même raison.
Or tout cela n’est qu’une erreur. C’est comme une chose
incomplète. Si l’on cède à cette puissance apparente, on est
devenu le jouet du deuxième ennemi, et l’apprentissage s’en
trouvera tout faussé. La précipitation remplacera la patience,
ou le contraire. Et conséquence de ces erreurs, il lui deviendra
impossible de rien apprendre.

– Que devient l’homme ainsi vaincu, don Juan ?
Est-ce la mort le résultat ?

– Non, il ne meurt pas. Son deuxième ennemi l’a
brutalement empêché de devenir un homme de savoir. Au
lieu de cela, il deviendra peut-être un guerrier plein de
vaillance, à moins que ce ne soit un pitre. Mais cette clarté
qu’il a chèrement acquise ne se changera jamais en peur ou
en obscurité à nouveau. Et cela pendant toute sa vie, mais
il n’apprendra plus jamais rien. Il n’en aurait d’ailleurs nulle
envie.

– Et que convient-il de faire pour éviter une telle défaite ?

– Faire comme lorsqu’on était en proie à la peur. Défier
cette clarté, et ne l’utiliser que pour voir, attendre avec
patience avant de faire un autre pas que l’on aura
soigneusement préparé. Surtout, ne pas oublier que la clarté
constitue presque une erreur. Le moment viendra où l’on
comprendra que cette clarté n’était en somme qu’un point
devant le regard. C’est ainsi que le deuxième ennemi aura
été surmonté, et que l’on parviendra à l’endroit où plus rien
de mal ne peut arriver. Il ne s’agira plus d’une erreur, ni
d’un simple point devant les yeux. Ce sera la vraie puissance.
L’homme saura alors que la puissance qu’il poursuit depuis
si longtemps lui appartient enfin. Il en fera ce qu’il voudra.
Il a son allié à ses ordres. Ses désirs font loi. Il voit tout ce
qui l’entoure. C’est ici qu’il rencontre son troisième ennemi,
le pouvoir.
88 
L’HERBE DU DIABLE ET LA PETITE FUMÉE

2ème ennemi - LA CLARTE

Rédigé par Agnès

Repost 0
Commenter cet article