comment devient-on sorcier - partie 2 - extraits des grandes lignes

Publié le 31 Janvier 2017

c) Point d'assemblage
" Les principes de base :
1. 1. L'Univers est une agglomération infinie de champs d'énergie.
2. Ces champs d'énergie, rayonnent à partir d'une source aux proportions inimaginables appelée métaphoriquement l'Aigle.
3. Les êtres humains sont également constitués par un nombre incalculable de ces mêmes champs d'énergie. Ces émanations forment une agglomération fermée qui se présente comme une boule de lumière. 
4. Seul un tout petit groupe de champs d'énergie situés dans cette boule lumineuse est éclairé par un point d'une brillance intense qui se trouve sur la surface de la boule.
5. La perception se produit lorsque les champs d'énergie de ce petit groupe, qui entoure de très près le point de brillance, projettent leur lumière de façon à illuminer des champs d'énergie identiques se trouvant en dehors de la boule. Comme les seuls champs d'énergie perceptibles sont ceux qui sont éclairés par le point de brillance, on appelle ce point le ‘ point où la perception s'assemble ’ ou simplement le ‘ point d'assemblage ’.
6. Le point d'assemblage peut se déplacer [...] vers une autre position, que ce soit à la surface, ou vers l'intérieur. Comme la brillance du point d'assemblage peut éclairer n'importe quel champ d'énergie avec lequel il entre en contact, il fait immédiatement briller de nouveaux champs d'énergie et les rend perceptibles lorsqu'il s'est déplacé vers une position nouvelle. Cette perception est appelée voir.
7. Quand le point d'assemblage bouge, il permet la perception d'un monde tout à fait différent – aussi objectif et aussi réel que celui que nous percevons en temps normal. Les sorciers vont dans cet autre monde pour y trouver de l'énergie, de la puissance, des solutions à des problèmes généraux ou particuliers, ou pour affronter l'inimaginable.
8. L'intention est la force universelle qui nous fait percevoir. Nous ne devenons pas conscients parce que nous percevons; en fait, nous percevons à cause de la pression et de l'intrusion de l'intention. 
9. L'objectif des sorciers est d'accéder à un état de conscience totale afin d'expérimenter toutes les possibilités de perception qui s'offrent à l'homme. " La force du silence, p. 15-16

Comment déplacer le point d'assemblage et quels sont les résultats de ce déplacement?
• (Don Juan :) " Tout est dans le déplacement du point d'assemblage, mais cela ne sert à rien de le déplacer si ce n'est pas un mouvement sobre, contrôlé. Alors, ferme les portes de l'auto-contemplation. Sois impeccable et tu disposeras de l'énergie nécessaire pour atteindre le lieu de la connaissance silencieuse. " La force du silence, p.266
• (Don Juan :) " C'est le dialogue intérieur qui maintient le point d'assemblage fixé à sa position d'origine. Une fois que l'on est parvenu au silence, tout est possible. " Le feu du dedans, p.130
• (Don Juan :) " Je te donnais des plantes de pouvoir pour que ton point d'assemblage se déplace. Les plantes de pouvoir produisent cet effet; mais la faim, la fatigue, la fièvre et d'autres choses de ce genre peuvent produire un effet semblable. " Le feu du dedans, p.132-133 
• (Don Juan :) " Lorsqu'on nous a enseigné à nous parler à nous-mêmes, on nous a enseigné les moyens de nous engourdir de façon à maintenir le point d'assemblage fixé à un seul endroit. " Le feu du dedans, p.145
• (Don Juan :) " Nous sommes, nous les êtres humains, vraiment peu de chose; nous sommes, essentiellement, un point d'assemblage fixé sur une certaine position. Notre ennemi, aussi bien que notre ami, est notre dialogue intérieur, notre inventaire. Sois un guerrier, fais taire ton dialogue intérieur; dresse ton inventaire puis jette-le. [...] Débarrassé de l'inventaire, le point d'assemblage se libère. " Le feu du dedans, p.244 
• (Don Juan :) " Tout, dans le monde que nous avons appris à percevoir, est inextricablement lié à la position où se situe le point d'assemblage. " Le feu du dedans, p.266
• (Don Juan :) " Le mirage n'est pas dans la solidité du monde, le mirage est dans la fixation du point d'assemblage sur un endroit, quel qu'il soit. Quand les voyants déplacent leur point d'assemblage, ils ne sont pas confrontés à une illusion, ils sont confrontés à un autre monde; ce monde nouveau est aussi réel que celui que nous sommes en train de contempler maintenant, mais la nouvelle fixation de leur point d'assemblage, qui engendre ce monde nouveau, est, au même titre que l'ancienne fixation, un mirage. " Le feu du dedans, p.266
• (Don Juan :) " L'équilibre mental n'est rien d'autre que la fixation du point d'assemblage sur un endroit auquel nous sommes habitués. " La force du silence, p.50
• (Don Juan :) " La sobriété est d'une importance cruciale pour qui se livre au déplacement du point d'assemblage. " La force du silence, p.71
• (Don Juan :) " La connaissance la plus perfectionnée que possèdent les sorciers est celle de nos ressources en tant qu'êtres perceptifs, ainsi que la conscience du fait que le contenu de la perception dépend de la position du point d'assemblage. " La force du silence, p.152
• (Don Juan :) " Tout mouvement du point d'assemblage se traduit par un éloignement de ce souci excessif du moi individuel qui est la caractéristique de l'homme moderne. Les sorciers croient que c'est la position du point d'assemblage qui a fait de l'homme moderne un égotiste homicide, un être totalement absorbé par sa propre image. Ayant perdu l'espoir de jamais revenir à la source universelle, l'homme cherche le réconfort dans son sentiment d'identité. Et, ce faisant, il réussit à fixer son point d'assemblage sur la position exacte qui lui permet de perpétuer sa propre image. Il est donc raisonnable de dire que tout éloignement du point d'assemblage par rapport à sa position habituelle a pour conséquence un éloignement par rapport à l'auto-contemplation de l'homme et à son corollaire : la suffisance. " La force du silence, p.157
• (Don Juan :) " Une forte fièvre peut déplacer le point d'assemblage. La faim, la peur, l'amour ou la haine peuvent le faire; le mysticisme également, et aussi l'intention inflexible, qui est la méthode préférée des sorciers. " La force du silence, p.223
• (Don Juan :) " L'instruction a très peu de valeur. Les sorciers soutiennent que la seule chose qui compte est le déplacement du point d'assemblage. Et ce déplacement dépend de l'énergie accrue et non de l'instruction. " La force du silence, p.165
La majorité d'entre nous a, au moins une fois dans sa vie, fait l'expérience du déplacement du point d'assemblage. Cette expérience arrive sans l'avoir prévue, nous laissant un souvenir étrange et impérissable. Pour ma part, ça m'est arrivé la première fois lorsque j'avais 5 ans, lors d'une maladie accompagnée d'une très forte fièvre. Tout le monde peut aisément comprendre de quoi il s'agit. Les sorciers provoquent délibérément ce déplacement pour apprendre.

d) Première, seconde et tierce attention

• (Don Juan :) " La première attention, c'est tout ce que nous sommes en tant qu'hommes ordinaires. [...] J'ai qualifié l'attention seconde de spécialisée parce que, pour utiliser ces émanations qui n'ont pas servi, il faut des tactiques singulières, élaborées qui exigent une discipline et une concentration suprêmes. [...] On accède à la tierce attention quand la lueur de la conscience devient le feu intérieur : une lueur qui allume non plus une bande après l'autre, mais toutes les émanations de l'Aigle qui se trouvent à l'intérieur du cocon de l'homme. [...] Accéder à ce niveau d'attention tout en conservant sa force vitale, [...] voilà l'accomplissement suprême pour les êtres humains. " Le feu du dedans, p.72-73-74
• " Don Juan divisait notre conscience en trois parties inégales. Il appelait la plus petite ‘ première attention ’ et il disait qu'elle est la conscience développée chez les personnes ordinaires pour pouvoir s'orienter dans le monde de tous les jours; elle comprend notamment la conscience du corps physique. Il appelait ‘ attention seconde ’" une autre portion, plus vaste, qu'il décrivait comme la conscience dont nous avons besoin pour percevoir notre cocon lumineux, et pour agir en tant qu'êtres lumineux. Il disait que l'attention seconde demeure à l'arrière-plan pendant la durée de notre vie, à moins d'être attirée à l'avant-scène – délibérément par une forme d'éducation, ou par un choc accidentel. Elle comprend la conscience du corps lumineux. Il appelait la dernière portion, la plus vaste, ‘ tierce attention ’ – une conscience incommensurable qui engage des aspects indéfinissables de la conscience des corps physique et lumineux. " Le don de l'aigle, p.21
On voit donc que la première attention se rattache au tonal, la seconde, au nagual. Quant à la tierce attention, c'est la réalisation complète de la conscience de l'être.
• (Don Juan :) " Le rôle d'un maître, dans la mesure où la perception de l'apprenti est concernée, consiste à réorganiser tous les éléments de l'île (du tonal) sur un côté de la bulle. [...] J'ai eu pour tâche de déranger ta représentation ordinaire et non de la détruire. [...] La tâche du benefactor est de rompre la bulle sur le côté qui a été nettoyé. Une fois que le sceau est brisé, le guerrier n'est plus le même. Il a alors la maîtrise de sa totalité. La moitié de la bulle est le domaine absolu de la raison, le tonal. L'autre moitié est le domaine absolu de la volonté, le nagual. " Histoires de pouvoir, p.333-334

 

TRES IMPORTANT à mes yeux --->>>>> Je conclurais en disant qu'il n'est pas besoin de prendre des produits hallucinogènes ou psychotropes pour parvenir à cela et qu'utiliser ces moyens témoignent d'un "laisser-aller" de la part de la personne qui juge fatiguant de faire des efforts et préfère prendre des raccourcis sans compter qu'elle ne sait pas quelle contribution elle devra payer pour ces "aides"

Rédigé par Agnès

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article