la bilocation

Publié le 11 Janvier 2017

article paru dans Eden Saga - rubrique sortie de corps" où il est question de l'Art de Rêver. Cependant, la sortie de corps n'est pas l'acte de rêver au sens de Castaneda. Le plus qui pourrait s'y rapprocher serait le "rêve lucide". - Pour trouver de tels exemples analogues à ce qu'écrit Castaneda mais aussi Eden Saga dans cet extrait, il faut lire "la vie des maîtres" de Spalding et aussi un des derniers ouvrages de "la prophétie des andes" de Redfiled.

 

Voici dont l'extrait de la bilocation d'Eden Saga

 

"Rêver, c’est vivre un dédoublement de soi, une bilocation. Vous êtes à la fois endormi et éveillé, à la fois ici et là. L’un des deux est un double, mais votre conscience est dans l’un comme dans l’autre. Pas en même temps. En alternance. Etrange sensation.

Il y a quelques années, j’ai voulu prendre un bain de mer sous la pleine lune de Février. La Manche était glaciale, mais je n’ai rien senti. J’étais ailleurs. J’ai nagé vers le large, c’était marée descendante, je me sentais bien. Détaché…

Je me souviens m’être dit « arrête, dès que tu vas dépasser la pointe, tu seras pris par le courant, tu vas te noyer » mais c’est resté lettre morte, j’ai continué à nager vers le noir, la nuit sans fin, vaste comme la mer, et froide aussi. Plus tard, quand le courant m’a pris, je me suis répété une nouvelle fois « tu vas te noyer » mais c’était une simple constatation comme s’il s’agissait d’un autre, d’une fourmi, d’un insecte sans importance, et tout était bien ainsi. Alors j’ai eu l’image d’un de mes lieux de pouvoir derrière moi sur la côte.

Un rocher magique où j’aimais m’asseoir face au large. Soudain je me suis retrouvé sur ce rocher. Frissonnant. Halluciné. Sans savoir comment, je m’étais arraché à l’étreinte de l’eau glacée, j’avais fait un bond de plusieurs kilomètres, jusqu’à ce rocher sur la falaise."

Rédigé par Agnès

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article