la Volonté - page 192 VOIR

Publié le 4 Mars 2017

« Ce que tu appelles volonté, c’est le caractère et une
forte disposition. Ce qu’un sorcier appelle volonté, c'est
une force qui vient de l’intérieur de nous-mêmes et qui
va se greffer sur le monde en dehors de nous. Elle sort
par le ventre, là où sont tes fibres lumineuses. »
Il frotta son nombril pour me montrer la zone dont il
parlait.
« Je dis qu’elle sort par là parce qu'on peut la sentir
sortir.
– Pourquoi l’appelles-tu volonté ?
– Je ne lui donne pas n'importe quel nom de mon
propre gré. Mon benefactor l'appelait volonté, et d'au-
tres hommes de connaissance l'appellent volonté.
– Hier, tu disais qu'on peut percevoir le monde avec
ses sens aussi bien qu’avec sa volonté. Comment est-ce
possible ?
– L'homme moyen peut " attraper ” les choses du monde seulement avec ses mains, ou avec ses yeux, ou avec ses oreilles. Mais un sorcier peut aussi les “ attraper " avec son nez, ou sa langue, ou sa volonté, particulièrement avec sa volonté. Je ne puis pas exactement te décrire comment cela se fait, mais toi-même, par exemple, tu ne peux pas me décrire comment tu entends. Il se trouve que moi aussi j'entends, par conséquent nous pouvons parler de ce que nous entendons, mais jamais
de la manière dont nous entendons. Un sorcier se sert
de sa volonté pour percevoir le monde. Mais percevoir
de cette façon, ce n'est pas comme entendre. Quand on
regarde le monde, ou quand on l’entend, on a l'impres-
sion qu'il est présent et qu'il est réel. Mais quand on
perçoit le monde avec sa volonté, on sait qu’il n'est pas
“ aussi présent ” ou “ aussi réel " qu'on le croit en
général.
– La volonté, est-ce comme voir ?
– Non. La volonté c'est une force, un pouvoir. Voir ce
n'est pas une force, mais plutôt une façon de passer au
travers des choses. Un sorcier peut avoir une volonté
très forte et cependant n'être pas capable de voir, ce qui
veut dire que seul un homme de connaissance perçoit
avec ses sens et avec sa volonté, et aussi avec sa faculté
de voir. »
Je lui confiai que j’étais de plus en plus dérouté quant
à la manière de faire usage de ma volonté pour oublier
le gardien. Cette constatation et mon air perplexe
parurent le combler d’aise.
« Je t’ai prévenu qu'à force de parler on embrouille
tout, dit-il en riant. Mais au moins, tu sais maintenant
que tu es en train d'attendre ta volonté. Tu ignores
toujours ce que c’est, ou comment elle va se manifester
en toi. Surveille donc soigneusement tout ce que tu fais.
Ce qui pourrait t’aider à développer ta volonté se trouve
parmi toutes les petites choses que tu fais. »

Rédigé par Agnès

Repost 0
Commenter cet article