L'IMPECCABILITE - Les petits tyrans  page 37 - le feu du dedans

Publié le 11 Mai 2017

Mon malaise me poussa à tirer argument de ses
admonitions à propos de la suffisance pour lui
dire qu’elles me rappelaient des préceptes catho-
liques. Après avoir entendu parler toute ma vie
des maux du péché, j’y étais devenu insensible.

“ Le combat des guerriers contre la suffisance
est une affaire de stratégie, pas de principe, répon-
dit-il. Ton erreur est de comprendre ce que je dis
en termes de morale.

– Je vous considère comme un homme haute-
ment moral, don Juan, insistai-je.

– Tu t’es aperçu de mon impeccabilité, voilà
tout, dit-il.

– L’impeccabilité, comme le fait de se débar-
rasser de la suffisance, est un concept trop vague
pour représenter quelque valeur à mes yeux ”,
remarquai-je.

Don Juan s’étrangla de rire et je le mis au défi
de m’expliquer ce qu’était l’impeccabilité.
“ L’impeccabilité, dit-il, n’est rien d’autre que
le bon usage de l’énergie. Mes exposés ne com-
portent pas le moindre soupçon de morale. J’ai
épargné de l’énergie et cela me rend impeccable.
Pour comprendre cela, tu dois toi-même épar-
gner assez d’énergie.

Rédigé par Agnès

Repost 0
Commenter cet article