Voir sans auparavant être un guerrier t’affaiblirait

Publié le 21 Avril 2018

VOIR - page 276

"Sur le chemin de la connaissance
on ne peut survivre qu'en étant un guerrier Ce qui aide
un sorcier à rendre sa vie meilleure, c’est la force qu’il
tire du fait qu'il est un guerrier.

« Je me suis engagé à t’enseigner à voir. Non pas
parce que personnellement je désire le faire, mais parce
que tu as été choisi, Mescalito te désigna à mon inten-
tions. Mon désir personnel me contraint cependant à
t'enseigner comment percevoir et agir tel un guerrier.

Personnellement je ne crois pas qu'être un guerrier soit
plus approprié que n'importe quoi d'autre. Par consé-
quent, je m'efforce de te montrer ces forces telles que
perçues par un sorcier, puisqu’on ne devient guerrier
que si l'on est soumis à leur impact terrifiant

Voir sans auparavant être un guerrier t’affaiblirait. Cela te procurerait une fausse humilité, un désir de retraite. Ton
corps décrépirait parce que tu deviendrais indifférent.
Je me suis personnellement engagé à faire de toi un
guerrier pour que tu ne partes pas en morceaux.

« Maintes et maintes fois je t'ai entendu déclarer que
tu étais en permanence prêt pour ta mort. Je ne
considère pas une telle attitude nécessaire. Je pense
qu’il s’agit d'une inutile indulgence envers soi. Un guer-
rier doit être prêt seulement pour le combat.

Je t’ai aussi entendu dire que tes parents avaient meurtri ton
esprit. Je pense que l'esprit de l'homme est quelque
chose que l’on peut facilement meurtrir, mais en tout
cas pas par les actes que tu as qualifiés de nuisibles. Je
crois que tes parents t'ont meurtri en te rendant indul-
gent vis-à-vis de toi-même, mou, et destiné à rester
toujours le même.

« L’esprit d’un guerrier n’est pas poussé à l'indul-
gence et à la complainte, pas plus qu’il n'est dirigé vers
vaincre ou perdre. L'esprit du guerrier est destiné
uniquement au combat, et chaque combat est pour le
guerrier sa dernière bataille terrestre. Par conséquent
pour lui, l'issue n’a pas d'importance. Au cours de cette
dernière bataille sur terre le guerrier laisse son esprit
s'en aller, libre et pur. Et pendant qu'il poursuit sa
bataille, parce qu’il sait que sa volonté est impeccable,
un guerrier rit et rit sans cesse. »

Voir sans auparavant être un guerrier t’affaiblirait

Rédigé par Agnès

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :