L'Art de rêver - page 115 - nous sommes des destructeurs

Publié le 4 Juin 2019

 

Tout à coup, je fus submergé
d’anxiété. Je demandai à don Juan si les arbres
avaient eux aussi de telles projections.

« Ils en ont. Mais leurs projections nous sont
encore moins amicales que celles des êtres inorga 
niques. Les rêveurs ne les recherchent jamais, sauf
s’ils sont dans un état de profonde sympathie avec
les arbres, un état très difficile à atteindre. Sur
cette terre, nous n’avons aucun ami tu le sais 
bien. »

Il gloussa de rire et ajouta :

« Pourquoi ? Ce n’est vraiment pas un mystère !

– Pour vous, don Juan, ça ne semble pas être un mystère, mais pour moi, c’en est certainement un.

– Nous sommes des destructeurs. Nous nous
sommes mis a dos tous les êtres vivants de cette terre. 
Voilà pourquoi nous n’avons plus un seul ami."

Le malaise qui m’envahit me fit souhaiter la fin de cette conversation

Rédigé par Agnès

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :