"ne pas faire"

Publié le 21 Juillet 2019

Conseil: rester dans son corps. L'ombre abrite des forces qui peuvent vous happer si elles vous sentent. 
Regardez les ombres jusqu'à ce que vous sentez un déplacement de votre conscience (pas une transe). Ce sera le signe que le point d'assemblage se déplace de quelques dixièmes de millimètre.

 

Les "faire" est un ensemble d'habitudes cognitives et comportementale qui forment un réseaux de pensés nous empêchant de percevoir la réelle réalité, la réalité telle qu'elle est. Le faire constitue le "premier anneau de pouvoir" ou attention première selon Castaneda. Le second "anneau de pouvoir", ou seconde attention c'est lorsque l'accumulation de "silence intérieur" par la pratique des non-faire produit un "déplacement du point d'assemblage" susceptible de percer une premier couche d'illusion. L'attention seconde permet de voir l'énergie. 
La tierce attention est la sublimation des deux premières par leur réunion et leur transcendance. C'est atteindre la "claire lumière" dans le bouddhisme et "Voir" dans le chamanisme tolteque. Cette tierce attention permet de "voir" les phénomènes, l'origine des phénomènes et leurs finalités en même temps. Cela dépasse notre capacité à mettre ces informations en mots et en images. 
Le non-faire n'est donc pas une philosophie, ce sont des techniques précises qui produisent un résultat précis.

Dans cette continuité des non-faire je mettrais ci dessous en commentaire des non-faire à pratiquer. Mais sachez que cela ne vaudra jamais la rencontre avec un Nagual qui saura percevoir votre "faire" (habitude) principale qui sous tend tous les autres et par la même saura vous donner VOTRE non-faire qui produira une vraie et impitoyable rupture dans votre château de carte intérieur nourri de masques et d'illusions.

Attention: le non-faire n'est pas "changer une habitude pour une autre habitude". S'il n'y a pas déplacement du point d'assemblage il n'y a pas non-faire ! Et le déplacement du point d'assemblage est extrêmement concret. Il se sent et un Nagual le voit clairement chez ses élèves. Il y a un changement réel de cognition. Rien à voir non plus avec une transe hypnotique. La transe hypnotique est un changement d'état dans l'état habituel. Le déplacement du point d'assemblage est une rupture dans l'état habituel.

source :   les stratégies du Nagual

https://www.facebook.com/1265637026890051/photos/a.1265695656884188/1345668615553558/?type=3&theater ​​​​​​​

"ne pas faire"

Cette mode qui consiste à confondre l'art du non-faire avec le fait de ne rien faire est en train de galvauder un art de la libération profonde utilisé par les traditions authentiques

Ne pas faire, n'est pas cesser de faire quelque chose ou profiter de l'instant où je ne sais quoi d'autre.

Ne pas faire est "action totale" qui implique la totalité de l'être et anime une parcelle de conscience non exploitée d'ordinaire.

Ne pas faire c'est continuer de faire la même action en plaçant son attention sur un autre élément inhabituel de cette action de sorte à provoquer une rupture dans la continuité de la conscience linéaire.

Le non faire de lire un livre par exemple n'est pas de cesser de lire mais de continuer à parcourir les pages en plaçant l'attention sur l'espace entre les lettres et les mots.

Don Juan avait remarqué que Carlos Castaneda avait une habitude bien ancrée, celle de ne pas pouvoir s'empêcher d'écrire tout ce que son mentor racontait. C'était un "faire" et un "faire" éteint la conscience lumineuse des êtres. Alors Don Juan lui a dit de changer ce faire en non-faire en écrivant avec le doigt dans l'air et ce avec la meme conscience que s'il écrivait sur son calepin.

Le non- faire de dormir c'est "Rêver" consciemment et chercher dans le rêve à quitter l'île du Tonal (monde connu) pour entrer dans le Nagual (le mystère).

Le Nagual qui me prit en main avait remarqué que mon "faire" était de chercher des réponses à mes questions existentielles. Un jour où nous étions chez lui il m'ordonna de chercher un sous marin dans sa pièce. Pas un faux sous marin mais un vrai. Il me dit qu'il était caché dans la pièce où nous étions. Puis il quitta la pièce et m'y enferma. Je me mis à chercher sous les meubles et les tapis un vrai sous marin. Ma pensée linéaire est passée par tous les états: la colère, le rire parce que c'était ridicule, la limite de la folie... Puis au bout d'une demie heure mon mental à cesser de se mêler de ma recherche. Et un puissant et profond sentiment de paix est entré dans mon esprit. Mon corps et mon esprit était calme et joyeux. Ma pensée linéaire avait lâché prise. 
À ce moment là le Nagual entra dans la pièce comme s'il avait senti mon changement d'état. Il s'est assis en face de moi et m'a dit "tu as trouvé le sous marin"! Puis il éclata de rire (et moi aussi). 
Il plongea son regard doux et bienveillant dans le miens et prononça ces mots fermement pour que je n'oublie jamais cet état: 
"Ça c'est le non-faire" en désignant l'état dans lequel j'étais.

Se dorer la pilule au soleil n'est pas un non-faire. Cesser d'employer des protocoles en thérapie n'est pas un non-faire. 
Ce sont d'autres "faires". 
Le non-faire est une action totale qui oblige l'esprit à permuter d'un mode de perception a un autre et qui déplace le point d'assemblage pour accumuler du silence intérieur.

Faites de beaux rêves 😊

PS: chercher un sous marin dans une pièce n'est pas une technique à reproduire. C'était la technique que l'Aigle dicta au Nagual pour moi à cet instant là. Si vous voulez vous approcher du non-faire commencez par faire l'inventaire de vos routines, choisissez en une puis changez là Et continuez ainsi avec d'autres routines. Peut être que le "Silence" vous approchera...

Source :

Les Stratégies du Nagual

  https://www.facebook.com/1265637026890051/photos/a.1265695656884188/1341151852671901/?type=3&theater

Rédigé par Agnès

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :