le "ici" et le "ici"

Publié le 20 Juillet 2020

 
le fait de se trouver en deux endroits à la
fois constituait un jalon par lequel les sorciers mar-
quaient le moment où le point d’assemblage attei-
gnait la position de la connaissance silencieuse. La
perception divisée, si l’on y arrivait par ses propres
moyens, était appelée le libre mouvement du point
d’assemblage.
Il m’affirma que tous les naguals faisaient donc
tout ce qui était en leur pouvoir pour encourager le
libre mouvement des points d’assemblage de leurs
apprentis. Cet effort maximal était désigné par l’ex-
pression énigmatique « s’étendre jusqu’au troisième
point ».
[ ]
« Le troisième point de référence est la liberté de
la perception ; c’est l’intention ; c’est l’esprit ; le saut
périlleux de la pensée dans le miraculeux ; l’acte par
lequel nous dépassons nos limites pour atteindre l’in-
concevable. »
page 298 - la force du silence
photo Thérèsa Caldwell
le "ici" et le "ici"

Rédigé par Agnès

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :