il nous faut choisir

Publié le 1 Avril 2022

 

Nous y sommes. Ils nous veulent "transhumain" pour nous contrôler encore plus rapidement et couper notre connexion à l'esprit en modifiant notre adn.
Ils savent le faire parce qu'ils ont la technologie pour cela. Etrangement, me reviennent en mémoire les lectures de mon enfance sur l'Atlantide avec des technologies incroyables et je me souviens qu'en lisant ces livres, je me suis toujours demandé comment ils avaient pu mettre fin à leur civilisation.
Ils s'étaient coupés de l'Esprit.
Les dirigeants actuels sont comme des émergences de ces dirigeants démoniaques de l'époque qui sont comme revenus des enfers pour mettre en place leur plan.
Ce sont des mégalomanes imbus d'eux-mêmes, tout à l'opposé des enseignements de Castaneda.
On sait qu'ils travaillent à leur plan depuis des années, voire des siècles.
Ce à quoi nous assistons est une première car nous voyons -si nous savons où regarder- comment se mettent en place les rouages de l'asservissement et comment les gens obtempèrent par "peur".
"– Et que peut-on faire pour surmonter cette peur ?
– La réponse est simple. Ne pas se sauver. Défier sa peur,
et malgré elle, avancer dans le savoir, pas à pas. On peut
être profondément effrayé, sans pour autant s’arrêter. Voilà
la règle. Puis le moment viendra quand le premier ennemi
reculera. L’homme commencera à se sentir sûr de lui. Son
dessein deviendra plus délibéré. L’étude ne sera plus pour
lui une tâche insurmontable. A ce moment, on peut prétendre
à juste titre avoir vaincu le premier ennemi naturel.
– Mais, don Juan, cela arrive-t-il d’un seul coup, ou petit
à petit ?
– Petit à petit, cependant la peur est vaincue d’un seul
coup, vite.
– L’homme n’aura-t-il pas peur à nouveau, si quelque
chose d’autre lui arrive ?
– Non. Lorsqu’un homme a vaincu la peur, il en est quitte
pour le reste de ses jours, car la clarté a remplacée la
peur – une clarté de l’esprit qui efface la peur.
L’HERBE DU DIABLE ET LA PETITE FUMÉE
87"
Et c'est cela que le guerrier qui suit l'enseignement de castaneda met en pratique. Il ne fuit pas, il défie sa peur. Pour cela il me semble important d'aller retrouver en soi cette force et de la faire sienne.
Il n'est pas nécessaire d'aller braver qui que ce soit.
Cela demande simplement une reconnexion avec cette force dans un rappel de mémoire pour faire ressurgir en soi le courage et l'ardeur qui sont ses compagnes.
Mais tout cela n'est possible que si l'humain a gardé déjà en lui cette connexion à l'esprit qui lui confère ce pouvoir personnel qui lui sera nécessaire pour faire de lui un guerrier et non un zombie.
pour aller dans le sens d'un déplacement de PA je ressens que les gens basculent vers autre chose que la "raison".
C'est pour cela aussi que j'aime l'éveil des consciences qui se fait, effectivement, trop lentement à mon goût, mais qui va en profondeur c'est à dire qu'il atteint quelque chose en l'humain qui fait son oeuvre.
Le monde s'éveille de plus en plus. C'est un fait. Il arrivera un moment donné où le basculement se fera et qu'un jour on se réveillera sous une aube nouvelle, débarrassée de ces sinistres individus venus des enfers pour terminer ce qu'ils voulaient faire en atlantide. Mais s'ils pensaient y arriver en lobotomisant les gens, en les réduisant à être du bétail via la transhumanité ils se sont trompés. Les époques ne sont plus les mêmes et les gens se réveillent.
On assiste de nos jours à quelque chose de fabuleux, et que personne n'a vu de son vivant. A travers nos réseaux alternatifs, nous avons presque en direct l'image de ce qui se passe, de comment cela se passe, du pourquoi nous en sommes arrivés là, les ficelles nous sont montrées, l'occulte a été révélé.
Je suis heureuse de vivre cette époque et de voir de mes yeux ce qui se passe. Cela me permet de rejeter encore plus cette matrice, ce système et de vouloir quelque chose de lumineux se mettre en place, tourné essentiellement vers la beauté que la vie nous offre et déployer nos potentiels de guérison et d'harmonie pour vivre en paix les uns avec les autres.
Mais avant, il nous faut passer par la "nuit noire de l'âme" où chacun, en son âme et conscience, fera le choix de ce qu'il veut, de ce qu'il désire abandonner et de ce à quoi il aspire à s'ouvrir
 

Rédigé par Agnès

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :