souvenez-vous ! la Terre n'a pas besoin de nous mais nous oui

Publié le 23 Septembre 2022

 

Castaneda nous enseigne à nous sortir de notre importance personnelle, à arrêter de nous croire le nombril du monde, à cesser d'être imbu de soi-même en se perdant dans le narcissisme le plus abject qui tendrait à "tuer" l'autre pour ne pas qu'il nous fasse de l'ombre.

l'asservissement humain ou l'imbécillité en action
de celui qui, croyant vivre, court après l'illusion
la couardise, l'auto-contemplation, l'avidité, la vanité
en oubliant d'où il vient et qui il est

ah l'humain est bien conditionné et on lui a toujours fait croire qu'il est le sommet de la création.

L'importance personnelle est homicide, elle stoppe le libre flux de l'énergie et cela est fatal. Elle est responsable de notre fin en tant qu'individus et un jour elle mettra fin à l'espèce. (
ce qui risque de nous arriver sous peu)

Ordinairement, l'importance personnelle se nourrit de nos sentiments, dont le rayon d'action va du désir d'être bien vu et d'être accepté par les autres jusqu'à l'arrogance et le sarcasme.

Mais sa zone favorite est la pitié pour soi-même et pour ceux qui nous entourent.

Pour la traquer, nous devons avant tout désassembler nos émotions dans leurs plus infimes particules et détecter les sources qui les alimentent. Les sentiments se présentent rarement sous une forme pure. Ils se déguisent.
Pour les chasser comme des lapins, nous devons procéder avec beaucoup de délicatesse et de stratégie parce qu'ils sont rapides et que nous ne pouvons pas raisonner avec eux. Nous commençons par les choses les plus évidentes comme : « À quel point je me prends au sérieux ? À quoi suis-je attaché ? À quoi je consacre mon temps ? »

 

Par exemple, au lieu de passer des heures à regarder la télévision, à aller faire des courses ou à converser avec nos amis à propos de choses stupides, nous pourrions consacrer une petite partie de ce temps à récapituler notre histoire, pratiquer quelques exercices physiques ou aller seul dans un parc, enlever nos chaussures et marcher sur la pelouse.

Cela semble simple, mais avec ces pratiques notre panorama sensoriel change. Nous récupérons quelque chose qui était là depuis toujours mais qu'on nous donnait pour perdu. En commençant avec ces petits changements, nous pouvons analyser des éléments plus difficiles à détecter dans lesquels notre vanité se projette jusqu'à la démence. Par exemple : « Quelles sont mes convictions ? Est-ce que je me considère immortel ? Suis-je spécial ? Est-ce que je mérite que l'on prête attention à moi ? » Ce type d'analyse entre dans le champ des croyances – le noyau dur de nos sentiments – aussi vous devez l'entreprendre à travers le silence intérieur et établir un engagement très fervent avec l'honnêteté. Autrement, le mental s'en sortira avec toutes sortes de justifications. 

rencontre avec le nagual

Rédigé par Agnès

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :