Publié le 25 Avril 2019

Scully disant à Mulder "tu as lu trop de livres de Carlos Castaneda"

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 17 Avril 2019

 

Il ajouta qu’après tout c’était l’autocon-
templation qui avait commencé par couper l’homme
de l’esprit.
« Comme je te l’ai déjà dit, poursuivit don Juan, la
sorcellerie est un voyage de retour. Nous retournons
victorieux vers l’esprit, après être descendus en enfer.
Et de l’enfer, nous rapportons des trophées. La
compréhension en est un. »
Je lui dis que cette suite d’actions semblait très
facile et très simple lorsqu’il en parlait mais que, lors-
que j’avais essayé de la mettre en pratique, j’avais
trouvé qu’elle était l’antithèse absolue de la facilité et
de la simplicité.
« La difficulté que nous éprouvons face à cette pro-
gression simple, dit-il, vient de ce que la plupart
d’entre nous refusent d’accepter que nous ayons
besoin de si peu pour poursuivre notre chemin. Nous
sommes conditionnés à attendre une instruction, un
enseignement, des guides, des maîtres. Et quand on
nous dit que nous n’avons besoin de personne, nous
ne le croyons pas. Cela nous inquiète, puis nous rend
méfiants, et finalement furieux et déçus. Si nous
avons besoin d’aide, ce n’est pas de celle des
méthodes, mais de celle de l’intensité. Si quelqu’un
nous rend conscients du fait que nous devons réduire
notre suffisance, alors il s’agit d’une aide véritable.
« Les sorciers disent que nous ne devrions avoir
besoin de personne pour nous convaincre que le
monde est infiniment plus complexe que ce que
nous imaginons de plus fou. Alors, pourquoi
sommes-nous dépendants ? Pourquoi avons-nous
besoin de quelqu’un pour nous guider quand nous
pouvons le faire nous-mêmes. Grande question,
hein ? »

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 17 Avril 2019

 

Il me conseilla de m’habituer à l’idée que j’aurais
des crises récurrentes d’anxiété du même genre,
parce que mon point d’assemblage allait continuer à
se déplacer.
« N’importe quel mouvement du point d’assem-
blage ressemble à la mort, dit-il. Tout en nous se
débranche, puis se rebranche à une source de puis-
sance bien plus grande. Cette amplification d’énergie
est ressentie comme une anxiété mortelle.
– Que dois-je faire lorsque cela se produit ?
demandai-je.
– Rien, dit-il, il faut seulement attendre. L’accès
d’énergie passe. Ce qui est dangereux, c’est de ne pas
savoir ce qui vous arrive. Une fois qu’on le sait, il n’y
a pas de danger véritable. »

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 3 Avril 2019

 

« La remémoration n’est pas la même chose que le souvenir, poursuivit-il. Le souvenir dépend du type de pensée au jour le jour, alors que la remémoration est dictée par le mouvement du point d’assemblage.

La récapitulation de leur vie, que pratiquent les sor-
ciers, est la clé qui permet de déplacer leur point
d’assemblage. Les sorciers commencent leur récapi-
tulation en pensant et en se souvenant des actes les
plus importants de leur vie. Après y avoir seulement
pensé, ils passent au stade où ils se trouvent réelle-
ment à l’emplacement de l’événement. Quand ils y
réussissent – être à l’emplacement de l’événe-
ment –, c’est qu’ils ont déplacé avec succès leur
point d’assemblage vers l’endroit précis où celui-ci se
trouvait lorsque l’événement s’est produit. Le fait de
se rappeler un événement dans sa totalité grâce à un
déplacement du point d’assemblage s’appelle la
remémoration des sorciers. »

Lire la suite

Rédigé par Agnès