Publié le 29 Février 2020

Voilà quelque chose d'intéressant concernant ce concept d'aimer qu'ont les humains. Et si ce que disait DJ était vrai ? que nous n'apprenons qu'à ressentir les émotions et à nous définir par rapport à elles ?

"Le vieux nagual nous a dit que, en règle générale, nous les êtres humains n'apprenions jamais à aimer. Nous apprenions seulement à ressentir des émotions gratifiantes, uniquement en rapport avec notre Moi personnel. L'infini est sublime et sans pitié, disait-il, et il n'y a pas de place pour les concepts fallacieux, peu importe s'ils nous semblent plus ou moins agréables."

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 27 Février 2020

se détacher est le mieux que l'on puisse faire
tout en laissant les gens continuer à être
qu'ils t'aiment ou pas quelle belle affaire
de toute manière la mort règle l'affaire
vivre sa journée comme si c'était la dernière
préférer l'Etre au lieu de l'impitoyable paraître
et prendre le chemin-qui-a-du-coeur, une fête
il n'y a rien à pardonner, car rien n'a été fait
notre complaisance nous mène à la baguette
nous croyons à notre rancoeur, à notre mal-être
notre suffisance nous réduit en miette
elle détruit l'image de l'Etre en mille facettes
chaque facette revendique sa mise en lumière
et malheur si l'autre à ce jeu ne se prête
pardonner est bien présomptueux
cela veut dire qu'on a été pompeux
c'est cela la suffisance, croire à son importance
mais si on ne croit plus à cette mensongère facette
qui a été blessé ? qui se croit en dette?

Agnes 

le détachement

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 24 Février 2020


Anilah est le projet solo du chanteur, compositeur et shaman du son Dréa Drury. Née dans les montagnes Kootenay de l'Ouest canadien, Dréa s'est immergée dans la nature dès son plus jeune âge et a développé une façon d'écouter qui lui a permis de composer de la musique basée sur des interactions avec l'environnement naturel. Elle a étudié la musique classique de l'Inde du Nord avec Ali Akbar Khan, Silvia Nakkach 

et dans cette autre vidéo peut-on y voir une métaphore du point d'assemblage ?

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 23 Février 2020

Je trouve fabuleux de pouvoir "voir" autre chose que la réalité

C'est permettre à l'objet de nous porter vers d'autres horizons en nous laissant apercevoir les secrets qu'il recèle et que l'on peut ensuite transposer dans notre réalité.

Tout comme une branche qui donnant l'impression à Carlos de voir un animal

"les révélations sont personnelles dit DJ. En lisant "voyage à Ixtlan" j'ai compris quelque chose quand il a été question de la branche que Carlos a pris pour un animal mourant.

Page 145 :« Ça n‘a pas d’importance, me confia-t-il. Cette
branche était un animal réel et elle vivait à l'instant
où le pouvoir l’a touchée. Puisque ce qui la vivifiait
était le pouvoir, l'astuce consistait, comme en rêvant,
à en maintenir la vision. Vois-tu ce que je veux dire ? »

comme quand on était enfant, je trouve fabuleux de pouvoir "voir" autre chose que la réalité dans un objet

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 22 Février 2020

hier sur mon fil d'actualité je suis tombée sur une page où les gens discutaient sur le fait qu'ils n'arrivaient pas à faire taire le mental et ils surenchérissaient sur celui qui avait le plus de phrases débiles dans la tête à la seconde. Ca rigolait bien (d'après les smileys) . Je me suis demandée si je devais interagir avec eux et puis j'ai continué à dérouler mon fil d'actualité...Finalement, si ca leur plait d'avoir des monologues dans leur tête et de se faire des films, ca les regarde

 

-vous arrêtez le mental

-vous arrêtez de faire des suppositions

-vous arrêtez de prêter des intentions à autrui

-vous arrêtez de prendre les choses personnellement

-vous arrêtez de croire toutes les pensées qui vous assaillent

quand on se plaint le planeur arrive

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 18 Février 2020

Mais je ne sais toujours pas ce que j'ai fait. Je n'ai pas eu conscience des étapes. Je me retrouve dans des rêves sans savoir comment.

-En général, on commence à rêver en dormant dans un hamac ou dans une autre structure en lanières et courroies, accrochée à une poutre ou à un tronc d'arbre.

On n'a ainsi aucun contact avec le sol.

Souviens-toi que le sol nous attache à la terre. Or, dans cette position "suspendue", un rêveur débutant peut apprendre comment l'énergie passe de l'éveil au rêve et du rêve ordinaire au rêve éveillé. 

Tout cela, comme te l'a déjà dit Florinda, est une question d'énergie. Dès que tu l'as, tu décolles. 

Le problème pour toi maintenant est de savoir si tu seras capable d'accumuler toute seule suffisamment d'énergie car les sorciers ne vont plus pouvoir t'en prêter.

page 263 - les portes du rêve

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 18 Février 2020

Elle m'a regardé d'un air désespéré et m'a  dit : "Il n'y a vraiment aucun moyen d'enseigner le rêve aux femmes. Tout ce que l'on peut faire, c'est les soutenir, afin de leur faire prendre conscience de l'énorme potentiel qu'ils portent dans leur disposition organique.

 

"Rêver pour une femme étant une question d'énergie, l'important est de la convaincre de la nécessité de modifier sa socialisation profonde afin d'acquérir cette énergie.

 

"L'acte d'utiliser cette énergie est automatique ; les femmes font des rêves de sorciers dès qu'elles en ont l'énergie."

 

Elle a confié qu'une considération sérieuse sur les rêves des sorciers, découlant de ses propres défauts, était la difficulté d'insuffler aux femmes le courage d'innover.

 

La plupart des femmes - et elle a dit qu'elle était l'une d'entre elles - préfèrent leurs chaînes de sécurité à la terreur de la nouvelle.

 

"Le rêve n'est que pour les femmes courageuses", m'a-t-elle chuchoté à l'oreille.

 

Puis elle a éclaté de rire et a ajouté : "Ou pour ces femmes qui n'ont pas d'autre choix parce que leur situation est insupportable - une catégorie à laquelle la plupart des femmes appartiennent, sans même le savoir".

 

page 258 les portes du rêve

Lire la suite

Rédigé par Agnès