Publié le 19 Mars 2020

j'adore.

les vérités commencent à se faire entendre sur les médias où tout était cloisonné et dirigé sur la pensée unique. Dans l'autre vidéo avec Zemmour, ils ont intitulé cela "un débat plus idéologique que scientifique" Décidément, les médias ne veulent pas lâcher le morceau...et s'acharnent comme le font les chiens de garde contre Raoult

ben oui Raoult a toujours dit qu'il fallait donner la chloroquine avant l'aggravation - bref à force de vouloir tirer sur Raoult, il va y avoir l'effet boomerang qu'ils vont se prendre dans la tronche tous ces scientistes qui sont noyautés par les lobbys et qui tirent à boulets rouges sur Raoult. .

 Gérard Foucher Via Gabriel Rabhi :

« Je suis outré ! J'ai failli me faire embobiner par les médias. Je viens d'apprendre que le Pr RAOULT est dans le top 10 en infectiologie dans le monde. C'est lui qui affirme que la Chloroquine est efficace contre le Covid et qu'il n'y aura que des effets secondaires marginaux aux doses et durées nécessaires pour qu'elle soit efficace.

Le problème, c'est qu'il est pragmatique. Le problème, c'est qu'il a souvent raison dans son domaine - après 2000 publications en pair-review, cela se comprends. Il a 800 collaborateurs qu'il dirige.

Le problème c'est qu'il resemble à rien (physiquement).

Le problème, c'est qu'il ne fait pas de Lobbying ni de politique.

Le problème, c'est qu'il va piocher dans ce qui existe depuis longtemps, sans chercher à développer un produit nouveau qui fera des milliards de chiffre d'affaire et le posera en sauveur de l'humanité.

Le problème, c'est qu'il cherche des solution dans le strict serment d'Hippocrate. En plus, il est réservé sur la politique vaccinale.

C'est pour cela qu'on le critique et qu'on cherche à le faire passer pour un docteur maboule, bien gentil mais pas sérieux ?

J'ai honte de cet esprit Francais poussiéreux qu'on rencontre trop souvent, ou, parce qu'on sort d'une grande école et qu'on connait des hauts placés, qu'on pantoufle entre ministères et privé, qu'on est dans une grande institution, on se croit légitime à juger des solutions sur des critères obscurantistes parce que purement idéologiques, corporatistes et intéressés !

Honte à vous qui le jugez sans savoir... Cela pourrait nous coûter très, très cher, chaque jour qui passe, de ne pas étudier ce qu'il propose - solution de deux médocs - d'autant plus que la Chine (qui sort de la crise), la Corée du sud (qui sort de la crise) l'ont employé massivement, alors que nous, nous sommes enfermé chez nous comme des idiots : a qui profite le crime ? »

Pendant ce temps-là, ceux qui sont sensés nous contrôler et nous protéger on leur demande de retirer leur masque de protection ...il y a comme un problème là non ? si on leur demande de retirer leur masque de protection et vu qu'ils ne sont pas réutilisables ca sert à quoi ?

soit le confinement n'est pas une nécessité et que ce virus n'est pas aussi mortifère qu'on le dit, soit ils veulent mettre fin à la surpopulation de la planète...sachant que quand vous présenter votre attestation de sortie, ils vous la tripatouillent et vous la remettent sans utiliser les gants non plus et en ayant postillonnés dessus

lien fb   

Collectif National - UPNI https://www.facebook.com/PECnational/videos/220471379036709/

 

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 18 Mars 2020

Ça bouge ! L'infectiologue Dr BLEIBTREU Alexandre, travaillant au grand Centre Hospitalo-Universitaire parisien Pitié-Salpétrière aurait été convaincu par la dernière étude du Pr Raoult et s'est mis à prescrire de l'hydroxychloroquine (Plaquénil) pour les patients infectés par le Covid-19. Je tiens à rendre hommage à ce médecin qui, si c'est vrai, donne la priorité à l'intérêt des patients et ne suit pas aveuglément des recommandations gouvernementales indignes. J'espère que d'autres médecins suivront et que cette situation ubuesque de refus de sauver la vie des patients comme ça s'est passé en Italie va s'arrêter. Je m'étonne que certains anticancéreux très onéreux reçoivent des ATU (Autorisation Temporaire d’Utilisation) avec un niveau de preuve faible (pas de baisse de la mortalité prouvée et juste sur des critères intermédiaires comme la diminution de la taille de la tumeur) et qu'on fasse autant de chichi avec un médicament qu'on pouvait acheter sans ordonnance avant le 13/01/2020 (Notez le timing assez troublant) alors qu'on est en situation de pandémie.

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 17 Mars 2020

Il y a plus de cent ans, Rudolf Steiner a écrit ce qui suit:

« Dans le futur, on éliminera l'âme par des médicaments.

Sous prétexte d'un "point de vue sain" se trouvera un vaccin par lequel l'organisme humain sera traité, dès que possible, éventuellement directement à la naissance, afin que l'être humain ne puisse développer la pensée de l'existence d'âme et Esprit.

Aux médecins matérialistes sera confiée la tâche d'éliminer l'âme de l'humanité.

Comme aujourd'hui, on vaccine les gens contre cette maladie ou telle maladie, ainsi à l'avenir, on vaccinera les enfants avec une substance qui pourra être produite précisément de telle sorte que les gens, grâce à cette vaccination, seront immunisés d'être soumis à la "folie" de la vie spirituelle.

Il serait extrêmement intelligent mais il ne développerait pas une conscience et c'est le véritable objectif de certains cercles matérialistes.

Avec un tel vaccin, vous pouvez facilement faire en sorte que le corps éthérique se détache dans le corps physique.

Une fois le corps éthérique détaché, la relation entre l'univers et le corps éthérique deviendrait extrêmement instable et l'homme deviendrait un automate, car le corps physique de l'homme doit être poli sur cette Terre par une volonté spirituelle.

Alors le vaccin devient une sorte de force arymanique ;

l'homme ne peut plus se débarrasser d'un sentiment matérialiste donné.

Il devient matérialiste de constitution et ne peut plus s'élever au spirituel. »

Rudolf Steiner (1861-1925)

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 16 Mars 2020

C=Certificat
O=OFF

 V=VACCINATION

ID=IDENTIFICATION 2020


1=A (première lettre de l'alphabet)
9=I
 
(neuvième lettre de l'alphabet)

= AI intelligence artificielle

chez eux, ils marchent par symbole faut savoir les décrypter

la malbouffe, la pollution, les chemtrails, les pesticides, les perturbateurs endocriniens, les ondes, la 5G, font que si les gens ne meurent pas du covid-19 ils mourront des pathologies qu'ils auront développées à cause de tout cela qui a pour but de générer des maladies comme diabète, hypertension, problèmes respiratoires etc etc

parce que souvent j'entends dire que les gens ne meurent pas du covid mais qu'ils étaient déficients au niveau santé et qu'ils sont morts d'autre chose..et pour cause...

Et sa carte interactive

⚠️ LE LIVRE PRÉMONITOIRE D'ALEXANDRE ADLER DE 2009 PRÉSENTAIT LES ANTICIPATIONS DE LA CIA SUR UNE PANDÉMIE MORTELLE DE CORONAVIRUS AVANT 2025...

Le journaliste Alexandre Adler a publié, le 5 février 2009, un livre intitulé "Le Nouveau Rapport de la CIA, Comment sera le monde en 2025 ?".

Voici la présentation qu'il en faisait au moment de la parution :
" Avec une crise financière sans précédent, au moins de puis 1929, un réchauffement de la planète unanimement constaté, la crainte de bouleversements bio-politiques, dans des domaines aussi variés que l'eau, l'énergie, l'agriculture ou même les épidémies, notre monde actuel n'incite pas toujours à l'optimisme béat. Pourtant, une prospective plus approfondie et moins terrorisée nous ouvre de nombreuses pistes, par lesquelles l'Humanité du XXIe siècle devrait quand même parvenir à dégager des solutions. Il s'agira surtout de réduire la part guerrière de notre géopolitique au bénéfice des échanges, de l'innovation technologique ainsi que du développement durable. Ces sont ces prospectives à court et à moyen terme qu'explorent à nouveau les spécialistes du renseignement américain. Les experts qui ont travaillé sur ce rapport pendant plusieurs années et ont cette fois étendu considérablement le champ de leurs investigations, fournissent au président Obama une sorte de viatique pour entreprendre le changement planétaire que tout le monde attend. "
Alexandre Adler
Source : https://www.amazon.fr/…/ref=pd_sbs_14_…/262-8015650-1084240…

💥 Dans cet ouvrage, un passage se révèle d'une PRÉMONITION EFFRAYANTE :
Pages 250 et 251, les experts de la CIA prévoyaient avant 2025 l'apparition d'une pandémie de coronavirus surgi en Chine et entraînant des millions de victimes en Occident.. (cf. photo).

via Asselineau

le coronavirus - un mal "voulu"

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 13 Mars 2020

explications liées à une respiration particulière permettant de booster son système immunitaire (coronavirus)
"Ayant maintenant ces éléments en main, il est assez simple d’expliquer les résultats de l’expérience de l’endotoxine qui a légitimé Wim Hof. Paradoxalement, l’intégralité des effets s’explique par la respiration, pas par le froid.
Déjà, pour comprendre cette expérience, il faut comprendre l’intérêt de l’étude. L’intérêt est de montrer que volontairement, l’humain est capable d’influer sur la réponse immunitaire innée. Or, la théorie générale est que nous n’avons pas accès à ce processus physiologique qui est régulé de façon autonome. Cette étude montre qu’en passant par le système végétatif, on peut y avoir accès. Or, le système respiratoire permet de réguler le système sympathique. L’enjeu de cette étude était donc de faire le pont entre système immunitaire innée et contrôle volontaire"

source  https://artdelarespiration.fr/la-respiration-dans-la-methode-wim-hof?fbclid=IwAR2cOS1Q9xef0tHxoePUQmHaPA911-z5sNVOmEBbws3Xw-IfcEi6LyjAS7s

 

 

 

 

certaines recommandations dans cette vidéo pour cette respiration particulière

Je viens de tomber sur cette vidéo qui ressemble étrangement à la technique visée plus haut et je l'ai trouvé en regardant les travaux du professeur psychiatre et psychologue Stanislas Grof qui dans les années 50 a fait des recherches cliniques sur le LSD avec des patients et qui du abandonner en raison des lois gouvernementales sur les drogues, Il a donc rechercher des techniques visant à retrouver les effets des substances sur l'inconscient pour débloquer (vu que je suis sur un blog CC je dirais) le PA et il a trouvé cette respiration dite holotropique et cela ressemble à la transe de guérison de Corine Sombrun

je remets ici la première vidéo sur ICEMAN

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 7 Mars 2020

Le syndrome du pauvre bébé
 
        Castaneda : « Je rencontre tout le temps des gens qui meurent d’envie de me raconter leurs histoires d’abus sexuels. Un gars m’a dit que lorsqu’il avait dix ans, son père lui avait attrapé la bite et lui avait dit : ‘ C’est pour baiser !’ Cela l’a traumatisé pendant dix ans ! Il a dépensé des centaines de dollar en psychanalyse. Sommes-nous si vulnérables ? Connerie. Nous sommes là depuis cinq millions d’années ! Mais cela le définissait : Il était victime d’un abus sexuel. De la merde.
 
        « Nous sommes tous des pauvres bébés.
        « Don Juan m’a forcé à examiner comment je me racontais aux autres quand je voulais me sentir désolé pour moi-même. C’était mon ‘unique truc’. Nous avons tous un truc que nous apprenons très tôt, et que nous répétons jusqu’à notre mort. Si nous sommes très imaginatifs, nous en avons deux. Allume la télévision et écoute ce qui se dit dans les émissions : des pauvres bébés jusqu’à la fin.
 
        « Nous aimons le Christ saignant, cloué à la croix. C’est notre symbole. Personne ne s’intéresse au Christ qui a été ressuscité et qui a fait son ascension vers le paradis. Nous voulons être des martyrs, des perdants ; nous ne voulons pas gagner. Des pauvres bébés, priant le pauvre bébé. Quand l’homme est tombé à genoux, il est devenu le trou du cul qu’il est aujourd’hui. »
  https://interviewscastaneda.weebly.com/tu-ne-vis-que-deux-fois-bruce-wagner.html

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 7 Mars 2020

Boycotter le spectacle
 
        Abelar : « Que le point d’assemblage de l’homme soit fixé sur une seule position est un crime. »
J’étais assis en compagnie de Taisha Abelar, sur un banc, en face du musée d’art sur Wilshire. Elle ne correspondait pas à l’image que je m’étais fait d’elle. Castaneda disait qu’en accord avec l’entraînement de Abelar, elle adoptait différentes personnalités – l’une d’entre elle était ‘la femme folle d’Oaxaca’, une clocharde salace, barbouillée de boue – à l’époque où elle était une actrice luttant dans ‘le Théâtre d’Action Sorcière’.
 
        « J’étais sur le point d’appeler mon livre ‘Le Grand Passage’, mais j’ai pensé que ça faisait trop oriental. »
Je dis : « Le concept bouddhiste est assez similaire. »
« Il y a beaucoup de parallèles. Notre groupe a voyagé pendant des années mais ce n’est que récemment que nous avons comparé nos notes – car notre départ est imminent. »
 
        « Soixante-quinze pourcent de notre énergie est là, vingt cinq pourcent ici. C’est pourquoi nous devons partir. »
Je demandai : « Est-ce là où Carol Tiggs était ? Cet endroit à soixante quinze pourcent ? »
« Vous voulez dire la zone crépusculaire ? »
Elle attendit un bruit impassible, puis ria.
« Nous ressentions Carol Tiggs dans nos corps quand elle était partie. Elle avait une masse énorme. Elle était comme un phare; une balise. Elle nous donnait de l’espoir – une motivation pour continuer. Parce que nous savions qu’elle était là. A chaque fois que je devenais indulgente, je sentais une petite tape sur l’épaule. Elle était notre magnifique obsession. »
 
        Je demandai : « Pourquoi est-il si difficile pour le singe de faire son voyage ? »
 « Nous percevons de façon minimale ; plus nous sommes enchevêtrés dans ce monde, plus il est difficile de dire au revoir. Et nous les avons tous – nous voulons tous la célébrité, nous voulons être aimés, être appréciés. Fichtre, certains d’entre nous ont des enfants. Pourquoi aucun d’entre nous de voudrait partir ? Nous portons une cagoule, une cape...nous avons nos moments heureux qui nous font tenir le reste de notre vie. Je connais quelqu’un qui a été Miss Alabama. Est-ce assez pour la tenir à l’écart de la liberté ? Oui. ‘Miss Alabama’, c’est suffisant pour l’épingler. »
 
        C’était le moment de poser une des Grandes Questions (il y en avait un grand nombre) : Quand ils parlaient de ‘traverser’, cela voulait-il dire avec leurs corps physiques ? Elle répliqua que changer le Moi ne signifiait pas l’ego freudien mais le Moi actuel, concret, oui, le corps physique.
        « Quand don Juan et son clan sont partis, dit-elle, ils sont partis avec la totalité de leur être. Ils sont partis avec leurs bottes. »
 
        Elle dit que le rêve était le seul nouveau royaume authentique du discours philosophique – que Merleau-Ponty avait tort quand il disait que l’humanité était condamnée à préjuger le monde selon un a priori.
 
        Elle dit : « Il existe un endroit sans a priori – la seconde attention. Don Juan disait toujours que les philosophes étaient des sorciers ratés. Ils manquent de l’énergie nécessaire pour sauter au-delà de leur idéaux.
« Nous portons tous des sacs en allant vers la liberté : laissons tomber le bagage. Nous devons même laisser tomber le bagage de la sorcellerie. »
 
        Je demandai : « Le bagage de la sorcellerie ? »
« Nous ne faisons pas de sorcellerie ; nous ne faisons rien. Tout ce que nous faisons, c’est bouger le point d’assemblage. A la fin, ‘être un sorcier’ peut te piéger aussi sûrement que Miss Alabama. »
 
        Une femme usée, édentée, se dirigea vers nous avec des cartes postales à vendre – La Folle du Kilomètre Miraculeux. J’en pris une et lui donnai un dollar. Je la montrai à Abelar ; c’était une image de Jésus, riant.
« Un moment rare », dit-elle.

https://interviewscastaneda.weebly.com/tu-ne-vis-que-deux-fois-bruce-wagner.html
 

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 7 Mars 2020

Assembler la conscience
 
        Nous nous dirigeâmes depuis sa voiture vers l’appartement bon marché dans lequel Castaneda était mort.
« Nous pourrions aller dans votre ancienne chambre, dis-je. Et frapper à la porte. Juste comme ça. » Il dit que ça allait trop loin.
 
        Castaneda : « ‘Qu’est-ce que tu désire plus que tout dans la vie ?’ C’est ce que don Juan avait l’habitude de me demander. Ma réponse classique était : ‘ Franchement don Juan, je n’en sais rien.’  C’était ma façon de frimer en tant que ‘ penseur ’ – l’intellectuel. Don Juan disait : ‘ Cette réponse satisferait ta mère, pas moi.’
 
        « Tu vois, je ne pouvais pas penser – j’étais ruiné. Et il était Indien. Un connard, un imbécile ! Mon Dieu, tu ne sais pas ce que ça signifie. J’étais poli, mais je le prenais de haut. Un jour, il me demanda si nous étions égaux. Des larmes jaillirent de mes yeux tandis que je le prenais dans mes bras.
« ‘Bien sûr que nous sommes égaux, don Juan ! Comment pouvez-vous dire une chose pareille ! ’ Une grande embrassade ; j’étais pratiquement sur le point de pleurer.
« ‘Tu le penses vraiment ?’ dit-il.
« ‘Oui, par Dieu !’
 
        « Lorsque je cessai de le tenir dans mes bras, il dit : ‘Non, nous ne sommes pas égaux. Je suis un guerrier impeccable – et tu es un trou du cul. Je peux récapituler ma vie entière en un instant. Tu ne peux même pas penser.’ »
 
        Nous traînâmes un peu et garâmes la voiture sous une rangée d’arbres. Il dit qu’il aurait dû être lacéré depuis longtemps – que sa persévérance dans le monde était due à un genre de magie étrange. Des enfants étaient en train de jouer avec un camion de pompier géant en plastique. Une femme sans-abri, égarée, passa comme une somnambule.
 
        Il ne fit aucun mouvement pour sortir de la voiture. Il commença à parler de ce que signifiait ‘mourir dans cette chambre verte’. Après avoir quitté cet endroit, Castaneda avait finalement été capable d’écouter sans amertume les supposées prémisses du vieil Indien.
 
        Don Juan lui disait que lorsque les sorciers voient l’énergie, la forme humaine se présente comme un œuf lumineux. Derrière l’œuf – approximativement à la distance d’un bras depuis les épaules – se trouve le point d’assemblage, où des filaments incandescents  de conscience sont rassemblés. Notre façon de percevoir le monde est déterminée par la position de ce point. Le point d’assemblage de l’humanité est fixé au même endroit sur chaque œuf ; une telle uniformité explique notre vision partagée de la vie de tous les jours.
 
        Les sorciers appellent ce stade de conscience ‘la première attention’. Notre façon de percevoir change avec le déplacement du point d’assemblage, causé par un traumatisme, un choc, l’usage de drogues – ou en dormant, lorsque nous rêvons. ‘L’art de rêver’ c’est déplacer et fixer le point d’assemblage sur une nouvelle position, engendrant la perception de mondes inclusifs et alternés – ‘la seconde attention’.
       
        De plus petits déplacements du point à l’intérieur de l’œuf se produisent toujours sur la bande humaine et explique les hallucinations et le délire – ou le monde rencontré durant les rêves.
        De plus larges mouvements du point d’assemblage, plus dramatiques, tirent le ‘corps d’énergie’ en dehors de la bande humaine vers des royaumes non humains. C’est vers là que don Juan et son clan sont partis en 1973, quand ils ont ‘brûlé du dedans’, remplissant l’assertion impensable de sa lignée : le vol évolutionnaire.
Castaneda avait apprit que des civilisations entières – un conglomérat de rêveurs – avaient disparu de la même façon.
 
        Il me raconta l’histoire d’un sorcier de sa lignée qui avait la tuberculose – et qui avait été capable de bouger son point d’assemblage de la position de la mort. Ce sorcier devait rester impeccable ; sa maladie se tenait au-dessus de lui comme une épée de Damoclès. Il ne pouvait pas se permettre d’être dans l’ego – il savait précisément où se lovait sa mort, l’attendant.
        Castaneda se tourna vers moi, souriant : « Hé… » Il avait un regard étrangement expressif, et j’étais prêt. Pendant trois semaines j’avais été inondé par ses livres et leur contagieuse présentation de possibilités. Peut-être que c’était le moment où j’avais fait mon pacte avec Mescalito. Ou avions-nous déjà ‘traversé le brouillard’ sans que je le saches ?
« Hé, dit-il à nouveau, les yeux plutôt scintillants. Tu veux un hamburger ? »
  https://interviewscastaneda.weebly.com/tu-ne-vis-que-deux-fois-bruce-wagner.html

Lire la suite

Rédigé par Agnès