Publié le 1 Avril 2022

 

Nous y sommes. Ils nous veulent "transhumain" pour nous contrôler encore plus rapidement et couper notre connexion à l'esprit en modifiant notre adn.
Ils savent le faire parce qu'ils ont la technologie pour cela. Etrangement, me reviennent en mémoire les lectures de mon enfance sur l'Atlantide avec des technologies incroyables et je me souviens qu'en lisant ces livres, je me suis toujours demandé comment ils avaient pu mettre fin à leur civilisation.
Ils s'étaient coupés de l'Esprit.
Les dirigeants actuels sont comme des émergences de ces dirigeants démoniaques de l'époque qui sont comme revenus des enfers pour mettre en place leur plan.
Ce sont des mégalomanes imbus d'eux-mêmes, tout à l'opposé des enseignements de Castaneda.
On sait qu'ils travaillent à leur plan depuis des années, voire des siècles.
Ce à quoi nous assistons est une première car nous voyons -si nous savons où regarder- comment se mettent en place les rouages de l'asservissement et comment les gens obtempèrent par "peur".
"– Et que peut-on faire pour surmonter cette peur ?
– La réponse est simple. Ne pas se sauver. Défier sa peur,
et malgré elle, avancer dans le savoir, pas à pas. On peut
être profondément effrayé, sans pour autant s’arrêter. Voilà
la règle. Puis le moment viendra quand le premier ennemi
reculera. L’homme commencera à se sentir sûr de lui. Son
dessein deviendra plus délibéré. L’étude ne sera plus pour
lui une tâche insurmontable. A ce moment, on peut prétendre
à juste titre avoir vaincu le premier ennemi naturel.
– Mais, don Juan, cela arrive-t-il d’un seul coup, ou petit
à petit ?
– Petit à petit, cependant la peur est vaincue d’un seul
coup, vite.
– L’homme n’aura-t-il pas peur à nouveau, si quelque
chose d’autre lui arrive ?
– Non. Lorsqu’un homme a vaincu la peur, il en est quitte
pour le reste de ses jours, car la clarté a remplacée la
peur – une clarté de l’esprit qui efface la peur.
L’HERBE DU DIABLE ET LA PETITE FUMÉE
87"
Et c'est cela que le guerrier qui suit l'enseignement de castaneda met en pratique. Il ne fuit pas, il défie sa peur. Pour cela il me semble important d'aller retrouver en soi cette force et de la faire sienne.
Il n'est pas nécessaire d'aller braver qui que ce soit.
Cela demande simplement une reconnexion avec cette force dans un rappel de mémoire pour faire ressurgir en soi le courage et l'ardeur qui sont ses compagnes.
Mais tout cela n'est possible que si l'humain a gardé déjà en lui cette connexion à l'esprit qui lui confère ce pouvoir personnel qui lui sera nécessaire pour faire de lui un guerrier et non un zombie.
pour aller dans le sens d'un déplacement de PA je ressens que les gens basculent vers autre chose que la "raison".
C'est pour cela aussi que j'aime l'éveil des consciences qui se fait, effectivement, trop lentement à mon goût, mais qui va en profondeur c'est à dire qu'il atteint quelque chose en l'humain qui fait son oeuvre.
Le monde s'éveille de plus en plus. C'est un fait. Il arrivera un moment donné où le basculement se fera et qu'un jour on se réveillera sous une aube nouvelle, débarrassée de ces sinistres individus venus des enfers pour terminer ce qu'ils voulaient faire en atlantide. Mais s'ils pensaient y arriver en lobotomisant les gens, en les réduisant à être du bétail via la transhumanité ils se sont trompés. Les époques ne sont plus les mêmes et les gens se réveillent.
On assiste de nos jours à quelque chose de fabuleux, et que personne n'a vu de son vivant. A travers nos réseaux alternatifs, nous avons presque en direct l'image de ce qui se passe, de comment cela se passe, du pourquoi nous en sommes arrivés là, les ficelles nous sont montrées, l'occulte a été révélé.
Je suis heureuse de vivre cette époque et de voir de mes yeux ce qui se passe. Cela me permet de rejeter encore plus cette matrice, ce système et de vouloir quelque chose de lumineux se mettre en place, tourné essentiellement vers la beauté que la vie nous offre et déployer nos potentiels de guérison et d'harmonie pour vivre en paix les uns avec les autres.
Mais avant, il nous faut passer par la "nuit noire de l'âme" où chacun, en son âme et conscience, fera le choix de ce qu'il veut, de ce qu'il désire abandonner et de ce à quoi il aspire à s'ouvrir
 

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 1 Avril 2022

 

La voie du guerrier
 
Nous sommes des créatures faites d'amour, sans attachement, sans ego, sans suffisance (ce qui revient à s'apitoyer sur soi-même), et s'aimer soi-même pour aimer un autre être. Ouvrir toutes les serrures des possibilités de la perception humaine, ne faire qu'un avec le tout.
 
LIBREhttps://www.facebook.com/ComprometidosConElInfinit0/posts/534170991647789
 
 
Peut être une image de 1 personne
 
 
 
 

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 1 Avril 2022

nous sommes tous des points d'assemblage, des sondes énergétiques

"Nous sommes des sondes énergétiques douées de conscience, reprit-il comme s'il avait oublié ma présence, que l'univers a créées pour prendre conscience de lui-même." page 290 - le Voyage définitif

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 18 Mars 2022

« La peur est celle qui nous rend sourds à la vérité ».
De quoi as-tu peur ?
- Je n'ai peur de rien.
- Alors pourquoi tu ne fais pas confiance ?
- Je ne savais pas quoi répondre...
- Créer, c'est faire confiance, aimer, c'est avoir confiance.

FAIS CONFIANCE en ton pouvoir personnel et libère toutes tes vraies possibilités.

- L'art toltèque, avec l'infini.

El Camino del guerrero "La maestría del ser" sur fb

 

Il est temps d'aller nous ressourcer, outre les livres de CC, sur le site d'Oleg de Normandie et de ses vikings pour y puiser la force et le courage de ces êtres car pour eux la liberté n'avait pas de prix. Comme dit DJ :"

« Le convoi du destin nous emportera tous, sans distinction. Mais il existe

deux types de voyageurs : les guerriers qui peuvent partir avec leur

totalité, parce qu’ils ont affiné chaque détail de leur vie, et les

personnes ordinaires, avec des existences ennuyeuses, sans créativité et

dont l’unique attente est la répétition de leurs stéréotypes jusqu’à la

fin; des gens dont la fin ne sera pas différente dans trente ans qu’à

l’instant même. Nous sommes tous là, attendant l’arrêt de l’éternité mais

nous n’en prenons pas tous conscience. La conscience de la mort est un art

majeur."

 

 

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 18 Mars 2022

Nous, la race humaine, avons oublié beaucoup de choses, nos origines, notre potentiel, notre pouvoir.

Ne nous laissons pas traiter comme des idiots et des naïfs parce que nous ne le sommes pas.

Ils essaieront par de nombreux moyens de nous écraser et de nous faire croire que tout est difficile et inutile.

Personne ne nous dit à la naissance que nous vivrons entourés de sangsues, mais nous pouvons aussi rencontrer de belles fleurs.

Au fur et à mesure que tu vis, tu peux rester dans l'oubli ou profiter de chaque instant pour voir cette réalité qui reste cachée dans l'attente de ta rencontre.

Apprendre à dompter l'esprit qui prétendra vous conduire sans cesse à toutes les distractions qu'il trouvera.

Apprendre à maîtriser tous ces « jeux » que le corps physique et psychique demande parfois à crier....... Moins tu les écoutes, plus ils s'apaiseront.

Être conscient que les rênes de la vie ne doivent être gérées que par un seul.

Si vous cédez votre propre gouvernail à quelqu'un d'autre, vous manquerez de vivre votre propre aventure, car vous serez dans une autre aventure, qui ne vous revient pas.

Rester au centre permet de marcher tranquillement.

Garder la direction sans trop de distractions nous tempérera pour les moments les plus difficiles.

Être ferme et discipliné permet à nos actions de le devenir aussi.

Maia Merlina, avec l'infini
facebook.com/ComprometidosConElInfinit0/

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 24 Février 2022

 

Les femmes sages sont capables de regarder en arrière sans rancune, ni douleur ; elles sont audacieuses, elles font confiance à leur intuition, méditent à leur manière.
Elles décident de leur chemin avec le cœur et de leur esprit, écoutent leur corps, rient.
D'abord elles apprennent à aimer ce qu'elles font, puis elles encouragent les autres à la croissance spirituelle... parce qu'elles sont des guerrières.
Elles savent reconnaître le fragile, ce qui a de la valeur et aussi ce qui doit être taillé.
Merci à toutes nos guerrières, sorcières d'amour.
 
https://www.facebook.com/ComprometidosConElInfinit0/posts/511675737230648
Merci à toutes nos guerrières, sorcières d'amour

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 20 Février 2022

Embarquez pour un voyage extraordinaire, un retour vers le futur, avec cet incroyable documentaire que nous offre EWAR, pour une nouvelle perspective sur la tromperie monumentale dont est victime l’humanité depuis des siècles. Didi18 pour la traduction et le sous-titrage et ITV pour le doublage, ont le plaisir de vous le proposer en français en trois parties, de plus d’une heure trente chacune ( Le doc original dure 5 heures et se déroule en 7 chapitres).

j'ai commencé par la vidéo 1 partie 7/7 mais je ne regrette pas

je repars donc avec vous sur cette première vidéo d'une grande série

bon visionnage

 

 

Le début de la prise de conscience s'opère quand on commence à se demander "et si tu faisais partie du problème ? "
...
Une fois que cette petite phrase a réussi à se frayer un chemin jusqu'à votre cerveau il s'ensuit une "révolution" c'est à dire un "retournement" en vous 

Mais là aussi, rien n'est gagné....car qui vous dit que ce que vous croyez est vrai ?

Werber a raison quand il écrit :: - "pour comprendre un problème, il faut s'en extraire"

mais aussi DJ quand il disait : "qu’il n’honorait pas des accords qui avaient été pris en son absence : Je n’étais pas là lorsqu’ils ont décrété que je devais être un imbécile! " Castaneda

 

- "Il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé".
Albert Einstein

- "Ceux qui aiment marcher en rangs sur une musique : ce ne peut être que par erreur qu'ils ont reçu un cerveau, une moelle épinière leur suffirait amplement."
Albert Einstein

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 19 Février 2022

 

Satyagraha était un mot inventé par Gandhi pour représenter son combat, basé sur la ferme conviction qu’il ne devrait pas recourir à la violence.

Donc, cet homme humble et fermement obstiné a défendu les droits sociaux (au point d'être nominé cinq fois pour le prix Nobel de la paix). Il a insisté sur le fait que la vie est indivisible et qu’en tant que telle, il est inconcevable qu’une personne puisse causer du tort à une autre. Par conséquent, toute lutte active pour le bien et la défense de ceux qui souffrent doit être basée sur le satyagraha, une dimension qui comprend les principes suivants:

  • Soyez honnête.
  • Ne volez pas.
  • Respectez toutes les religions.
  • Croyez en la vérité et la non-violence et ayez foi en la bonté intrinsèque des êtres humains.
  • Un civil de la résistance ne sera ni en colère ni haineux.
  • Ce civil résistera aux assauts de son adversaire, sans reculer ni ressentir de peur.
  • Ils se laisseront arrêter.
  • Les résistants refuseront de renoncer à leurs propriétés.
  • De plus, ils ne riposteront pas et ne se vengeront pas.
  • Ils n’auront pas recours aux insultes.
  • Un civil coriace ne saluera pas le drapeau britannique, mais ne l’insultera pas non plus.
  • S'il y a une bagarre, la résistance protégera les officiers des attaques et des insultes.

https://fr.juscogens.net/mahatma-gandhi-a-peaceful-revolution-4226

*

les principes du Satyagraha

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 19 Février 2022

 

  • Les souvenirs d'hier ...
Je vous ai rencontré hier... Entre-temps, vous avez changé. Vous avez subi une modification, mais j’ai toujours, de vous, l’image d’hier.
Donc, je vous aborde aujourd’hui avec mon image de vous, et par conséquent je ne vous comprends pas - je ne comprends que l’image de vous, que j’ai acquise hier.
Donc, si je veux vous comprendre, vous qui êtes modifié, changé, je dois écarter l’image d’hier, je dois en être libre.
C’est-à-dire que pour comprendre une provocation, qui est toujours neuve, je dois, en l’abordant, être neuf moi aussi, il ne faut pas qu’il y ait un résidu d’hier ; donc je dois dire adieu à hier.
Après tout, qu’est-ce que la vie ? C’est quelque chose de neuf tout le temps, n’est-ce pas ? C’est quelque chose qui éternellement subit des changements, créant un nouveau sentiment.
Aujourd’hui n’est jamais pareil à hier, et c’est là la beauté de la vie.
Donc, puis-je, pouvez-vous aborder un problème, en étant neuf ?
Pourrez-vous, lorsque vous rentrerez chez vous, aborder votre femme et votre enfant d’une façon neuve, affronter la provocation, vous étant neuf ?
Vous ne serez pas capable de le faire si vous êtes surchargé des souvenirs d’hier.
Par conséquent, pour comprendre la vérité d’un problème, d’une relation, vous devez vous présenter à lui étant neuf ; je ne dis pas « ayant l’esprit ouvert » car ces mots n’ont pas de sens.
Vous devez aller à lui sans les cicatrices des souvenirs d’hier – ce qui veut dire, à mesure que chaque provocation se produit, être conscient de toutes les réactions d’hier ; et en étant conscient du résidu d’hier, des souvenirs, vous verrez qu’ils se détachent et tombent sans lutte, et, en conséquence, votre esprit est frais.
Bombay, le 1er février 1948 (Extrait)
les souvenirs d'hier

 

"Nous sommes des ballons d'émotions dans un monde plein d'épingles."
 
(vu sur la page de Tákunišniyaŋ Máni merci pour cet extrait de Krishnamurti^^
 
 
Effacer son histoire personnelle
 
 
Le but de la vie d'un être humain est de se libérer de tout ce que nous trimbalons émotionnellement et que nous croyons être "nous", à commencer par notre suffisance et notre prétention à nous croire le nombril du monde, à ce que l'on nous a fait ou pas fait, à comment on a été traité ou pas et comment on s'est comporté vis-à-vis de nous..
 
Quand on ne réagit plus à cela, que les épingles/provocations ne nous atteignent pas ou qu'elles deviennent de simples insectes que l'on repousse d'un revers de main, tout prend un autre aspect, une autre dimension, une autre fraîcheur, celle de l'enfant qui s'émerveille de tout.
 
Il viendra un moment où les "insectes" ne viendront même plus vous perturber.

Lire la suite

Rédigé par Agnès