Publié le 17 Décembre 2016

extrait du lien

C’est pour cela que les hiérophantes du Graal Noir s’assurent à chaque cycle destructeur que l’humanité vit dans le souvenir, succin, d’une destruction à venir. Un véritable « culte de l’Apocalypse  » est mis en place. Ainsi les esprits vivent dans l’attente d’un événement apocalyptique, cette prophétie devient ainsi auto réalisatrice, tirant sa substance même des pensées de ceux qui croient, naïvement et inconsciemment, que cela est un possible capable de se produire. Aujourd’hui, allez demander à quelqu’un s’il sait ce qu’est l’Apocalypse ; la confusion avec la Fin des Temps est totale et constante.

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 16 Décembre 2016

Castaneda a trouvé chez les indiens Yaki une manière d'être et de vivre qui dépasse et de loin tout ce qui est jusqu'à présent enseigné. Ces indiens yaki sont des "chamans" qui appliquent une discipline leur permettant d'économiser leurs énergies.


L'économie d'énergie se caractérise par l'arrêt du mental/ego, et met en pratique les accords toltèques qui sont au nombre de 5....(CF PHOTO DES ACCORDS)

 

les 4 premiers impliquent de sortir de son histoire personnelle, de ne faire aucune supposition, de ne pas parler en mal de soi ni des autres et de faire de son mieux...Le 5ème accord est le plus puissant


ils partent du principe que ce monde est un rêve et à ce titre, quand ils rêvent ils accèdent à une autre réalité...Le "REVE" chez castaneda est une technique qui permet de devenir conscient dans son reve et de s'éveiller à une autre réalité


en arrêtant le mental/ego, en appliquant la discipline toltèque et en récupérant de l'énergie, il se déploie en soi des zones non encore explorées zones qui ouvrent sur la connaissance directe


les livres de castaneda se lisent dans un ordre bien précis, chaque livre approfondit l'enseignement et expliquent ce qui a été lu dans les livres précédents


c'est le chemin du guerrier qui se traque lui-même dans sa suffisance..c'est à dire qu'il apprend à ne plus s'auto-apitoyer sur lui même et à être le jouet du destin


quand on commence à lire les livres il s'opère une magie, comme tout livre initiatique...et la lecture fait surgir en soi des prises de conscience....


en fait on se rend compte que l'on savait tout cela, mais à un niveau inconscient
chacun a son chemin mais ce chemin là est le chemin du guerrier qui ne se laisse pas tomber dans l'apitoiement sur lui-même ni sur sa propre suffisance. Le guerrier n'est pas imbu de lui-même.


tout ce que je peux vous dire c'est que Castaneda m'a nettoyé de pas mal de croyances...sortir de la pensée unique, sortir du système, et s'ouvrir à autre chose. Mais le plus important, c'est l'information concernant les planeurs


les planeurs implantent en l'humain un programme parasite et à travers ce programme, lui parlent.


l'humain pense qu'il se parle à lui même mais au final non.


c'est pour cela que le 5ème accord dit qu'il ne faut croire personne et encore moins soi-même
La discipline toltèque permet de repousser ces entités car elles se nourrissent d'émotions, aussi bien positives que négatives


savoir contre quoi on se bat est important car dès lors on a le levier pour les repousser..sinon on sombre dans nos angoisses, nos peurs et nos souffrances et ca, ils aiment


Pour ceux qui ont des angoisses, sachez que vous avez le pouvoir en vous de ne plus vous laissez submerger par elles..


.Ce ne sera donc plus vos angoisses qui vont vous contrôler, vous aurez le dessus car vous aurez choisi un autre chemin

concrètement, c'est quoi Castaneda ?

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 1 Décembre 2016

un alchimiste transmute

un alchimiste ne transforme pas, il TRANSMUTE

Pour ceux qui lisent on relisent Castaneda, il est très intéressant de mettre en parallèle ce que dit Patrick Burensteinas dans cette vidéo et le comprendre à la lumière de l'enseignement de Don Juan.

 

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 16 Novembre 2016

l'INTENTION - page 186 - Le passage des sorciers - Taîsha Abelar

forme l'intention mais pas avec tes pensées. Aie cette intention avec ton intention, qui est la couche sous tes pensées. Ecoute soigneusement, cherche-là sous les pensées, loin d'elles. L'intention est si éloignée des pensées que nous ne pouvons en parler ; nous ne pouvons même pas la sentir. Mais nous pouvons certainement l'utiliser.

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 16 Novembre 2016

le DOUBLE - page 173 - Le passage des sorciers - Taïsha Abelar

"Tes mouvements sont trop saccadés, murmura-t-il d'une voix basse. Respire comme cela".
Il inspira profondément en tournant doucement sa tête à gauche. Puis il expira à fond en la tournant doucement à droite.
Pour finir il tourna la tête de l'épaule droite à la gauche en retenant sa respiration puis la ramena au centre. J'imitais ses mouvements en inspirant et en expirant le plus complètement possible.
"Ca y ressemble plus, dit-il. En expirant, rejette à l'extérieur toutes les pensées et les sentiments que tu es en train de passer en revue. Et ne te contente pas de tourner la tête avec les muscles de ton cou. Guide la avec les lignes d'énergie invisibles partant de ta taille. Inciter ces lignes à sortir est l'une des réussites de la récapitulation."
Il expliqua que, sous le nombril, se trouvait un centre essentiel de pouvoir et que tous les mouvements du corps, y compris la respiration, devraient impliquer ce point d'énergie. Je devais synchroniser le rythme de ma respiration avec la rotation de ma tête, afin que les deux ensemble incitent les lignes invisibles d'énergie partant de mon abdomen à s'étendre dans l'infini.
"Ces lignes font partie de mon corps ou est-ce que je les imagine ?" demandais-je
"Ces lignes invisibles font partie de ton corps subtil, ton double. Plus tu incites d'énergie à sortir en les manipulant, plus il devient fort."
"Ce que je voulais savoir c'est : sont-elles réelles ou juste imaginaires ?"
"Quand la perception se développe rien n'est réel et rien n'est imaginaire, dit-il. Il n'y a que la perception.......
......"Le corps subtil est une masse d'énergie. Nous ne sommes conscients que de son enveloppe extérieur solide. Nous prenons conscience de notre aspect éthérique en laissant notre intention se déplacer et y retourner." 
Il souligna que notre corps physique est inséparablement lié à sa contrepartie éthérique mais que ce lien a été voilé par nos pensées et nos sentiments exclusivement concentrés sur notre corps physique.
Pour faire passer la conscience de notre apparence solide à sa contrepartie fluide, nous devons d'abord dissoudre la barrière séparant ces deux aspects de notre être.
"La récapitulation nous aide à dissoudre nos préconceptions. Mais atteindre le double requiert de l'habileté et de l'endurance. En ce moment, tu utilises ta partie éthérique jusqu'à un certain degré. Tu es à moitié endormie mais une partie de toi est éveillée et alerte. Elle peut m'entendre et sentir ma présence.
Il y a un danger considérable à libérer l'énergie emprisonnée en nous parce que le double est vulnérable et peut facilement être blessé dans le processus de déplacement de notre conscience vers lui. Tu peux créer par inadvertance une ouverture dans le filet éthérique et perdre de grandes quantités d'énergie, me prévient-il, une précieuse énergie nécessaire pour maintenir un certain niveau de clarté et de maîtrise dans ta vie.
"Qu'est-ce que le filet éthérique ? marmonnai-je comme si je parlais dans mon sommeil
"Le filet éthérique est la luminosité qui entoure notre corps physique. Cette résille d'énergie est déchirée en lambeaux durant la vie quotidienne. D'énormes portions se perdent ou sont entortillées dans les bandes d'énergies d'autres personnes. Si quelqu'un perd trop de force vitale, il tombe malade ou meurt. Respirer agit sur les deux niveaux, physique et éthérique. Cela répare tout dommage dans le filet éthérique et le garde souple et résistant. C'est ce que tu fais depuis quelques mois avec ta récapitulation. Tu récupères des filaments de ton énergie, appartenant à ton filet éthérique, que tu as perdus ou enchevêtrés par ta vie quotidienne. En te concentrant sur cette interaction, tu ramènes à toi ce que tu as dispersé au cours de ta vie dans des milliers d'endroits.......
.........les vrais experts en arts martiaux s'intéressent à la maîtrise de leur corps subtil. Et le double est maîtrisé non par notre intellect mais par notre intention. Il est impossible d'y réfléchir ou de le comprendre rationnellement. Il faut le sentir car il est relié à certaines lignes d'énergie lumineuses qui quadrillent l'univers.
Il toucha sa tête et pointa son doigt vers le haut.
"Par exemple, une ligne d'énergie qui s'étend depuis le sommet de la tête donne au double son objectif et sa direction. Cette ligne arrête et tire le double dans n'importe quelle direction où il veut aller. S'il veut monter, tout ce qu'il a à faire est d'en avoir l'intention. S'il veut s'enfoncer dans le sol, il lui suffit d'en avoir l'intention. C'est aussi simple que cela."
"Serai-je un jour capable d'atteindre mon corps subtil ?"
"La question est, Taïsha, veux-tu l'atteindre ?.........Les histoires d'hommes et de femmes ne nous intéressent plus. Cela signifie que nous ne nous intéressons plus à la moralité, l'immoralité ou même l'amoralité humaines. Toute notre énergie est investie dans l'exploration de nouvelles voies.
"pouvez-vous me donner un exemple de nouvelles voies ?
"Certainement. A ton avis, qu'est ce que la tâche que tu as entreprise, la récapitulation ? si je te parle maintenant, c'est parce que, grâce à elle, tu as emmagasiné assez d'énergie pour briser certaines limites physiques.Tu as perçu, ne fût-ce qu'un instant, des choses inconcevables qui ne font pas partie de ton inventaire normal, pour employer la terminologie de Clara.
Quand nous laissons tomber nos idées du corps physique, peu à peu, ou tout d'un coup, la conscience commence à se déplacer vers notre partie subtile. Pour faciliter ce déplacement, notre partie physique doit rester absolument immobile, en suspens, comme si elle était plongée dans le sommeil profond. La difficulté est de convaincre notre corps physique de coopérer, car il est rare qu'il veuille abandonner le contrôle."
'alors comment est-ce que je laisse tomber mon corps physique?"
"Tu le leurres. Tu laisses ton corps se sentir comme profondément endormi, tu le calmes délibérément en en retirant ta conscience. Quand ton corps et ton esprit sont au repos, ton double se réveille et prend la relève.

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 11 Novembre 2016

Pas demain, mais à chaque seconde il ne tient qu'à moi de choisir le chemin-qui-a-du-coeur

.

Lire la suite

Rédigé par Agnès