Publié le 28 Juin 2022



Selon don Juan, le monde que nous percevons est complètement investi par un réseau d'innombrables filaments d'une substance lumineuse qui se présentent sous la forme de bandes torrentielles d'énergie. Celles-ci forment « les émanations de l'Aigle », regroupées en faisceaux, en grappes. “ Les anciens sorciers appelaient ces grappes ou faisceaux, les grandes bandes d'émanations… Pour les sorciers, il existe 48 formes d'organisations sur terre, 48 espèces de faisceaux ou de structures. La vie organique est l'un de ces faisceaux, l'une de ces bandes d'émanation ” (14). Don Juan décrit en détail comment ces bandes d'émanations sont organisées. Une de ces bandes porte la vie organique telle que nous la connaissons. Ensuite, il y a 7 bandes qui génèrent les bulles de conscience des êtres inorganiques. Ensuite, il y a 40 bandes de pure structure, des bandes de propriétés formelles qui ne portent en fait aucune conscience; “elles ne génèrent que de l'organisation”. Notre monde organique est donc créé à partir d'une bande organique et d'une bande contenant de l'organisation.


Il est remarquable de noter que dans le schéma classique du système planétaire, il existe en dehors de la terre elle-même, 7 planètes. Si nous mettons la terre à part pour la ranger dans la catégorie de manifestation déterminée par une bande organique appariée avec une bande porteuse d'organisation, les “7 bandes inorganiques” peuvent être mises en relation avec le classique modèle des “7 planètes” (ndtr: ces planètes ne sont pas considérées comme porteuses d'une vie organique comparable à celles que l'on trouve sur terre). Les Gnostiques pensent que la terre n'appartient pas au système planétaire mais qu'elle a purement et simplement été capturée par celui-ci. Les Gnostiques identifient le système planétaire sans tenir compte de la terre sous l'appellation de “Heptade” ou Septuple. Ce système de l'Heptade est le royaume des Archontes qui sont des êtres inorganiques. Le parallélisme avec les “7 bandes inorganiques” dans le schéma de pensée de Castaneda semble donc être exact.

Il est étrange de constater que les Gnostiques étaient capables de localiser l'habitat des Archontes dans le système planétaire, excluant la terre. Le Royaume des Archontes pourrait être formé à partir des 7 bandes inorganiques. La présence de ces Archontes dans le monde généré autour de nous pourrait en fait être une intrusion.
Castaneda n'indique nulle part dans son œuvre que les entités prédatrices (ndtr: les flyers ou planeurs) proviennent bien de ces 7 bandes inorganiques, mais la conclusion semble couler de source. Il affirme que les “planeurs” sont des êtres inorganiques. Par conséquent, la conclusion que l'on peut en tirer est non seulement évidente mais également logique.

Don Juan précise que nous, êtres organiques, pouvons et généralement entamons des contacts avec des êtres inorganiques. Nous faisons cela en changeant la position de notre point d'assemblage et en le positionnant dans le territoire inconnu d'autres bandes d'émanation, ou encore en glissant notre point d'assemblage dans des régions inconnues de notre propre bande d'émanation. Une grande partie de l'ensemble des activités de Castaneda consiste en ces incursions dans ces autres mondes qui sont voisins du nôtre.

“Une fois que la barrière est rompue, les êtres inorganiques changent et deviennent ce que les sorciers appellent des alliés ” (15). Ces alliés peuvent s'avérer être déviants, manipulateurs voire mortels mais le fait de les maîtriser s'avère être une tâche des plus importantes de la nouvelle sorcellerie. (ndtr: la nouvelle sorcellerie est la discipline créée par les nouveaux sorciers qui se démarquent totalement des pratiques des sorciers toltèques des temps anciens).
Le cosmos au sens large recèle de très nombreux alliés. Le prédateur sombre, porteur d'ombre pourrait être une catégorie unique et à part d'êtres inorganiques qui ne sont absolument pas des alliés, et encore moins un allié qui serait particulièrement difficile à maîtriser.

Quelles que soient les éventualités auxquelles nous devons faire face, nous avons besoin de confronter cet être inorganique au fait d'expérimenter “ la totale certitude de l'origine étrangère de l'esprit ”. Le “prédateur qui venait des profondeurs du cosmos et qui gouverne notre existence ” peut certainement être identifié aux Archontes qui sont dirigés par leur Suzerain, Ialdabaoth. don Juan décrit l'intrusion extraterrestre et sa principale conséquence –la modification du comportement - de la manière la plus vivante. don Juan fait ce commentaire saisissant sur ce que l'on pourrait gagner de notre rencontre avec ces entités: “Les planeurs sont un constituant fondamental de l'univers et nous devons nous efforcer de les voir sous leur véritable jour : terrifiants, monstrueux. C'est par leur intermédiaire que l'univers nous met à l'épreuve” (16) (Le Voyage définitif p277)

Cette épreuve ne se limite de toute évidence pas aux personnes qui s'aventurent dans les états de réalité non-ordinaire car l'influence des planeurs n'est que trop apparente dans le monde de la réalité ordinaire. “Le prédateur est notre seigneur et maître. Il a su nous rendre faibles et dociles. Il étouffe toute velléité de protestation ou d'indépendance et nous empêche d'agir librement. Qui cherche à élever une protestation voit son désir supprimé ! Qui cherche à faire preuve d'indépendance se voit rappeler dans les rangs!» (ndtr : Castaneda)

Il est intéressant de comparer l'explication et la cause que don Juan donne à l'intrusion de ces prédateurs aux explications que nous fournit la connaissance Gnostique à propos de cette invasion. Don Juan affirme que nous sommes de la nourriture pour ces planeurs, que nous leur donnons en quelque sorte leur moyen de subsistance. Ceci pourrait correspondre à certaines peurs qui sont exprimées dans les théories contemporaines sur les extraterrestres et les Ovnis dans lesquelles les Gris sont dépeints sous les traits de sinistres parasites qui se nourrissent d'êtres humains aussi bien psychologiquement que physiquement. Le présumé “Rapport de Dulce” (ndtr: Dulce Report: documents d'origine incertaine décrivant les activités sur la base secrète de Dulce au Nouveau-Mexique) contient une description de laboratoires souterrains emplis de containers utilisés pour développer des hybrides extraterrestres-humains ainsi que d'autres réservoirs contenant des organes et des membres humains. Très curieusement, ces extraterrestres qui semblent capables de soutirer tout le sang des animaux (ndtr: mutilations de bétails ou «cattle mutilation») ne trafiquent pas avec le sang humain. Cela peut être une substance taboue pour eux. Le scénario impliquant des entités extraterrestres malveillantes semble impliquer l'existence d'une sorte de vampirisme.

La thèse développée par don Juan pourrait apparaître bien plus sophistiquée que ces sinistres scénarii extraterrestres. Parce que les prédateurs proviennent d'un monde situé au-delà du royaume de la syntaxe et du vocabulaire caractéristique et endémique du mode de pensée humaine , les prédateurs peuvent nous “pressurer implacablement ”, simplement pour faire une petite «virée» dans nos circuits mentaux et par conséquent, détourner l'intention et saper l'attention. Il est difficile d'expliquer simplement comment tout cela les nourrit mais ils doivent désespérément avoir besoin d'une forme de distraction pour remplir ou divertir leur esprit routinier et robotique. La conception gnostique sur le ressort de l'envie, de la jalousie et de la cupidité correspond parfaitement à cela et peut rejoindre l'interprétation de Castaneda. “ Les prédateurs nous élèvent dans des poulaillers humains, … pour ne jamais manquer de nourriture ” (17) (ndtr : Selon Anton Parks, l'homme (ou A-Dàm) est considéré comme du bétail dans les textes sumériens par les Annunaki)

Don Juan précise que la soumission aux prédateurs seraient en réalité équivalente au suicide. “Ce à quoi nous devons faire face n'est pas un simple prédateur ” insiste don Juan.“ Il suit un système méthodique pour nous neutraliser et nous empêcher d'être la créature magique que nous étions destinés à être. Nous ne sommes plus désormais qu'une source de ravitaillement et n'avons d'autres rêves que ceux d'un animal que l'on élève pour sa viande: des rêves banals, conventionnels et imbéciles ”. (18)

 

Les Etres inorganiques

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 28 Juin 2022

 

 
Doña Lucrecia avait l'apparence d'une sorcière classique ; son visage était redoutable, à part les yeux qui louchaient, elle avait une verrue sur le nez et des dents manquaient.
Les collègues m'avaient déjà prévenu à son sujet, ils disaient que j'étais folle et que j'étais très excentrique.
Une des bizarreries qu'ils commentaient à son sujet, c'est qu'elle avait l'habitude d'aller à chaque veillée funèbre de son village et qu'elle allait parfois même aux funérailles des villes voisines.
Quand nous lui avons demandé pourquoi elle le faisait, elle nous a expliqué que, depuis toute petite, elle avait la faculté de parler aux morts et qu'elle préférait parler avec eux quand ils étaient encore frais.
Un des assistants lui a demandé pourquoi elle se souciait des morts.
- Et pourquoi pas ? – A-t-il répondu avec un air de menace dans la voix – Est-ce que les vivants sont plus importants ?
« Les désincarnés ont de grandes chances de prolonger la durée de la conscience dans l'autre monde, tout comme nous ; malheureusement, les expériences de la mémoire les gênent, tout comme nous sommes gênés par l'obscurcissement du monde Iario.
Quand on leur parle de leurs possibilités, ils n'écoutent pas, ils s'embrouillent dans leurs souvenirs et ils se consument peu à peu jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien.
« J'ai aidé des centaines à trouver le chemin ; la plupart, quand ils arrivent là-bas, restent plus perdus que des poulets sans tête, rien ne leur donne de sens.
Certains mal arrivent et ne savent plus qui ils étaient ni d'où ils viennent ; d'autres vont tout droit à la recherche de leurs fantasmes. »
- De quels fantasmes parlez-vous ? – lui ont-ils demandé.
Elle répondit : – Quand les gens meurent, il leur est parfois très difficile de lâcher le monde des vivants, ils s’accrochent toujours aux choses.
Tout le monde est plein d'idées et de fantasmes sur ce que devrait être l'autre côté ; c'est pourquoi, quand on y arrive, c'est exactement ce qu'ils trouvent
Pour ceux qui meurent, ce qu'ils voient est ce qu'ils espéraient y trouver ; cependant, les voyants qui visitent cet endroit les voient comme s'ils étaient paralysés, regardant vers le néant.
Il a dit qu'il y avait dans cet endroit une multitude de consciences qui restent statiques comme des zombies. Les voyants affirment qu'ils revivent leurs mémoires, recomptant pour la dernière fois leurs expériences.
Ils prétendent que c'est à ça que ça ressemble quand ils sont en train d'être consumés par l'Aigle.
Cette même nuit, elle nous raconta l'une de ses terribles rencontres avec les morts ; elle expliqua que beaucoup revenaient pour interférer comme ils pouvaient dans le monde quotidien.
Pour traiter avec la mort, il faut atteindre un état extrême, au-delà de la fixation sur ce monde.
Il a affirmé que la mort était la seule conseillère qui nous dirait toujours la vérité, et que nous pouvions tous la percevoir si nous y écoutons. Il a dit que même les gens normaux pouvaient la sentir de temps en temps.
Elle rappelait aux vivants que mourir c'est sombrer dans la mer sombre de la conscience. Mais il fallait payer la dette pour l'esprit.
Cette dette était notre expérience de vie, et le paiement était de détourner chaque sentiment, chaque émotion qui a été éprouvée au cours de la vie.
Cela est possible grâce à une récapitulation irréprochable et complète.
Il a ajouté : – Au lieu de se souvenir de leurs défunts le jour établi, de la manière collective comme les gens le font, les sorciers évoquent le jour où ils vont mourir eux-mêmes.
Ce jour qui est aussi vrai que les autres et qui est bien plus mémorable que toute autre date qui pourrait être célébrée.
« Couler avec la mort signifie faire un avec elle, apprendre à l'accepter, de telle sorte qu'elle devient une amie, de telle sorte que lorsque nous serons touchés par la marche vers la vallée de l'ombre, il n'y aura aucune crainte en nous, car nous saurons comment traverser la rivière de l'oubli ; C'est la seule façon de vaincre la mort. »
VISION DU GUERRIER SUR LA MORT
"Le char du destin nous mènera tous de la même manière. Mais il y a deux types de voyageurs : les guerriers, qui peuvent partir avec leur intégralité, parce qu'ils ont affiné chaque détail de leur vie, et les gens ordinaires, avec des stocks ennuyeux, sans créativité, dont le seul espoir est la répétition de leur des réotypes à partir de maintenant jusqu'à la fin ; des gens dont vous ne trouverez pas la fin aucune différence, que ce soit aujourd'hui ou dans trente ans.
Nous sommes tous là, à attendre sur le quai de l'éternité, mais nous ne le savons pas tous.
La conscience de la mort est un art plus grand. "Quand un guerrier met en échec ses routines, quand il ne se soucie plus d'être accompagné ou d'être seul, parce qu'il a entendu le murmure silencieux de l'esprit, alors on peut dire qu'il est vraiment mort.
À partir de là, même les choses les plus simples de la vie deviennent pour lui extraordinaires. "C'est pourquoi un sorcier apprend à vivre à nouveau.
Savourez chaque instant comme si c'était le dernier.
Il ne se consomme pas dans le désagrément et ne jette pas son énergie. Il n'attend pas de vieillir pour réfléchir aux mystères du monde.
Il avance, explore, rencontre et s'émerveille. "Si vous voulez faire de la place à l'inconnu, laissez entrer votre extinction personnelle.
Acceptez votre destin comme le fait inévitable qu'il est.
Purifiez ce sentiment en assumant la responsabilité de l'incroyable événement d'être en vie.
Ne supplie pas la mort, elle n'est pas condescendante envers ceux qui abandonnent. Invitez-la, sachant que vous êtes venus au monde pour la rencontrer.
Défiez-la, même en sachant que quoi que nous fassions, nous n'avons aucune chance de la vaincre.
Elle est aussi douce envers le guerrier qu'impitoyable envers l'homme ordinaire. "
Source : Rencontres avec El Nagual.
 

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 27 Juin 2022

Attention: le non-faire n'est pas "changer une habitude pour une autre habitude".

S'il n'y a pas déplacement du point d'assemblage il n'y a pas non-faire !

Et le déplacement du point d'assemblage est extrêmement concret.

Il se sent et un Nagual le voit clairement chez ses élèves.

Il y a un changement réel de cognition.

Rien à voir non plus avec une transe hypnotique.

La transe hypnotique est un changement d'état dans l'état habituel. Le déplacement du point d'assemblage est une rupture dans l'état habituel.

LA MAÎTRISE DE L'ÊTRE.

"La maîtrise de la conscience d'être exigeait un niveau de connaissance pratique.

A ce niveau, Don Juan m'a appris
les procédures de déplacement du point d'assemblage

Les deux grands systèmes imaginés par
les sorciers voyants d'autrefois étaient : la rêverie, c'est-à-dire le contrôle et l'utilisation des rêves, et la traque, ou le contrôle du comportement".

Au sein du chamanisme, l'art de la traque est un ensemble de procédures et d'attitudes qui permettent à un guerrier de se déployer et d'extraire le meilleur de toute situation imaginable sans gaspiller d'énergie.

Le harcèlement implique une surveillance systématique du comportement afin d'être pleinement conscient de ce que nous faisons et de ce qui nous arrive.

Le mot "traque" désigne un comportement avec ou autour de nous qui peut être considéré comme furtif, car il implique d'être toujours en alerte, afin de pouvoir tirer le meilleur parti de toute situation.

C'est pourquoi l'apprenti commence par se traquer lui-même et prendre conscience de ses propres faiblesses, celles qui lui enlèvent son énergie et structurent son tonus.

Selon Don Juan, le monde de l'homme ordinaire est une folie absolue, un va-et-vient constant, l'homme vit en se battant pour des causes absurdes, jusqu'à ce que la mort le touche.

L'apprenti ne peut rien faire pour éviter cette situation, seulement être conscient de sa propre folie et agir comme s'il était un acteur jouant un rôle.

Il transforme ainsi la folie absolue en folie contrôlée, qui est l'art d'être qui il est sans être qui il est.

Un autre facteur important pour le harceleur est la pratique constante du "non-faire" (similaire à la notion taoïste de wu-wei).

Quand nous agissons mécaniquement, nous faisons ;

Le faire est tout ce qui fait partie de tout ce dont nous pouvons rendre compte avec notre raison.

Nous faisons toujours quelque chose parce que nous croyons en ce que nous faisons et parce que nous attendons une certaine récompense.

Ne pas faire, c'est agir pour le plaisir d'agir, c'est agir sans rien attendre en retour, c'est introduire dans la vie de tous les jours un élément dissonant dans le tissu des comportements quotidiens, dans la continuité imposée par la raison.

En brisant nos routines par des non-faire, nous concentrons notre attention sur le présent car nous ne sommes pas conditionnés par ce que nous avons fait et ce que nous devons faire.

Brujería Toltequidad y Chamanismo Latinoamérica

le non-faire

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 26 Juin 2022

Les gens se moquent des autres mais ne se moquent jamais d'eux-mêmes.

Ils doivent apprendre à le faire.

Dans les monastères zen les moines doivent rire.

La première chose à faire demain matin c'est rire, la première chose à faire

Dès que le moine réalise qu'il n'est plus endormi, il doit sauter du lit, se mettre dans une attitude de bouffon, comme un clown de cirque et commencer à rire, à rire de lui-même.

La journée ne peut pas mieux commencer.

Rire de lui-même tue l'ego, si tu as ri de toi-même ça ne te dérangera pas que les autres se moquent de toi.

Apprenez à rire de vous-même, de votre sérieux.

Tu peux être sérieux au sujet de ton sérieux alors au lieu d'une maladie tu en auras créé deux.

Donc prenez les rênes dès le début.

Au moment où tu te sens sérieux, ris et regarde en toi où est ce sérieux.
Laisse un bon rire.

Ferme les yeux et regarde où est ce sérieux. Tu ne la trouveras pas.

On ne peut concevoir un être plus pauvre que celui incapable de rire de lui-même.

Quand vous ne savez pas quoi faire à un moment donné pendant la journée, lâchez un bon rire, sans aucune raison. Tout simplement parce que le monde entier est absurde.

Laisse le rire naître du ventre, pas de la tête.

Le rire peut venir de la tête, car alors elle est morte, tout ce qui vient de la tête est mort.

La tête est absolument mécanique.

Vous pouvez rire de la tête, mais celle-ci n'arrivera pas au fond du ventre, elle ne s'étendra pas jusqu'aux orteils, elle ne se répandra pas sur tout votre corps.

Un vrai rire est comme le rire d'un enfant. Observe son ventre secouer, tout son corps vibre avec, veut se rouler par terre.

C'est une question d'engagement total pour le rire. Il rit tellement qu'il commence à pleurer.

Le rire devrait être profond et total.

Tu dois être un peu idiot. En fait, l'apogée de la sagesse implique toujours un peu de folie.

Les plus grands sages du monde étaient aussi les plus grands idiots. Tu pourrais avoir du mal à comprendre. Tu es incapable d'imaginer qu'ils peuvent être idiots, parce que ton esprit divise toujours tout. "Un sage ne peut jamais être idiot et un idiot ne peut jamais être sage." Les deux attitudes sont fausses. Il y a eu de grands imbéciles qui étaient très sages.

Autrefois, à la cour du roi, il y avait un grand idiot, le bouffon de la cour. Le bouffon équilibrait les choses parce que trop de sagesse peut être absurde.

L'excès de quoi que ce soit peut être absurde. Il fallait quelqu'un pour faire redescendre les choses sur Terre. À la cour des rois, l'idiot était nécessaire pour les aider à rire, sinon les gens sages ont tendance à devenir sérieux, et le sérieux est une maladie. Avec le sérieux, tu perds toute perspective. C'est pourquoi le bouffon avec ses discours et ses gestes détendait toute situation.

J'ai entendu une histoire : un roi avait un bouffon. Un jour le roi se regardait dans le miroir. Le bouffon est arrivé, a sauté et l'a frappé avec ses deux pieds dans le dos. Le roi est tombé contre le miroir, naturellement il était très furieux et lui dit - À moins que pour ton comportement stupide, tu me donnes un mobile encore plus criminel que l'acte lui-même, tu seras condamné à mort. Et le bouffon lui répondit - Mon seigneur, je n'aurais jamais cru que c'était toi qui étais ici. Je pensais que c'était la reine qui était ici. Il a dû être pardonné car il a offert une raison encore plus stupide et criminelle. Mais pour trouver une telle raison, le bouffon devait être très sage.

Tous les grands sages, Lao Tsé, Jésus, ont une certaine qualité de sublime folie. Ils doivent être un peu stupides, puis les choses s'équilibrent. Regarde Jésus chevaucher un âne et dire aux gens - Je suis le fils de Dieu. Les gens se moquaient de lui Mais je sais que c'est ainsi que naît la parfaite sagesse. Lao Tsé dit - Tout le monde est sage sauf moi, j'ai l'air d'un idiot. Tout le monde a l'esprit clair, seul le mien semble être obtus et fermé. Tout le monde sait ce qu'il faut faire et ce qu'il ne faut pas faire, il n'y a Qu'est-ce que ça veut dire ? "En moi, la sagesse et la bêtise s'unissent et se rencontrent, sont transcendées.

Alors ne soyez pas sérieux sur le sérieux, moquez-vous d'elle, soyez un peu idiot. Ne condamne pas la bêtise, elle a ses propres charmes. Le monde devient de plus en plus sérieux. C'est pourquoi il y a tant de cancer, tant de maladie cardiaque, tant de tension artérielle. Le monde a été poussé à l'extrême. Soyez comme un enfant, amusez-vous, ne prenez pas un visage sérieux partout. Soudain, vous découvrirez que votre santé est plus profonde, que votre santé a une origine plus profonde. Les idiots sont plus enclins à être en bonne santé que les mal appelés "sages". Les idiots vivent ici et maintenant et ils savent qu'ils sont idiots, c'est pourquoi ils se fichent de ce que les autres pensent d'eux.

Rappelez-vous que la vie doit être profondément équilibrée. Si c'est le cas, vous glissez juste au milieu.

L'énergie monte en une vague et vous commencez à bouger vers le haut. Et ça devrait être comme ça avec tous les opposés.

Ne soyez pas sage et ne soyez pas stupide, soyez les deux... Et comme ça tu les transcenderas.

Il y a des gens qui s'énervent beaucoup quand tu ris.

Ils aimeraient vous montrer que la vie n'est pas un jeu.

Ces gens sont malades. Ils ne savent pas ce qu'est la vie et ils ne souhaitent pas que quiconque puisse en profiter.

Les prêtres sont surtout des gens malades, ils ne veulent pas que vous appréciez.

Ils ne savent pas ce que c'est et ils sont jaloux de toi.

Ils ont choisi l'ego plutôt que la vie, ils veulent toujours te donner des leçons.

Comme ils ne peuvent pas profiter ils ne veulent pas laisser les autres profiter.

Prends le contrôle de ta vie. Réalisez que toute l'existence est célébrée.

Ces arbres ne sont pas sérieux, ces oiseaux ne sont pas sérieux
Partout il y a de la joie.

Observez l'existence, écoutez l'existence et en faites partie.

Alors tu deviendras une personne qui aime, car l'amour ne peut exister que dans un profond respect de la joie.

L'amour ne peut pas exister dans un esprit sérieux.

Avec un esprit sérieux, ce qui est à l'écoute est la logique.

Faites partie de cette fête cosmique, faites partie de ce jeu cosmique.
El Camino del guerrero "La maestría del ser"

 

le rire

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 26 Juin 2022

Le film est résumé en 33 mn avec les passages les plus importants, lesquels rejoignent l'enseignement de DJ. Il est question de patience, d'humour, d'instant présent et que tout est en mouvement, tout change. A l'époque je ne connaissais pas les livres de CC

 
A un moment donné, le jeune Dan arrive sur les poutres hautes du gymnase. On comprend que c'est grâce à l'énergie de son benefactor qu'il a pu y accéder en "corps de rêve", qu'il entend tout ce que les autres gymnastes disent et ensuite, il retombe dans le tonal et dans le garage de son mentor tout comme DJ prêtait son énergie à CC pour réaliser certains déplacements du PA
 
Ce film étant tiré d'une histoire vraie, j'ai voulu en savoir plus et j'avais donc acheté à l'époque les autres livres qui racontaient la vie de ce jeune athlète pour comprendre son histoire et ce qui lui était arrivé qui lui a valu d'obtenir une médaille olympique.
 
Quand on lit donc son histoire, on tombe sur ce fameux Socrate, son mentor, et on remonte le temps pour se retrouver à une époque pas si lointaine.
 
 
 
le guerrier pacifique

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 22 Juin 2022

Cessons de faire plusieurs choses à la fois.

Dans nos sociétés fondées sur la conquête, la vitesse et la réussite, tout nous pousse à accumuler les occupations pour gagner du temps : on téléphone en faisant la cuisine et en contrôlant les devoirs du petit dernier.

On discute avec un ami en regardant la télévision, un magazine à la main. Nous sommes absents de ce que nous faisons.

On agit machinalement sans s’imprégner ni apprécier ce que l’on fait.

Sait-on seulement ce que l’on vient de dire ou de faire ?

Où est passé le plaisir de la discussion avec un ami si on jette, en même temps, un œil sur le journal télévisé ?

Réapprendre à accomplir un acte après l’autre permet de mieux s’y impliquer et d’en apprécier la portée. On renoue ainsi avec une certaine qualité de vie et on retrouve le plaisir de s’impliquer dans ce que l’on fait.»

 
.

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 22 Juin 2022

 

D'incroyables nuages ressemblant à un paysage marin filmés hier dans le Minnesota.
Photo : Theresa Lucas
étrange nuage

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 19 Juin 2022

 

le chemin qui a du coeur est un chemin de transformation et en lisant ces 21 points, je viens de réaliser que je les pratique tous sans peut être m'en être rendu compte. C'est sûrement cela le chemin qui a du coeur
 
 
Un grand maître écrit ceci...
 
Les 21 messages à transmettre à chaque membre de la génération suivante :
1. – Tu es un être désiré. Tu es ici parce que Dieu l’a décidé.
2. – Ressens que tu es libre d’être ce que tu es, ne laisse personne te mettre d’étiquette, ni t’imposer de scénario qui ne correspond pas à ton authenticité.
3. – Chaque ancêtre de ton arbre est un cadeau à l’intérieur de toi qui doit être utilisé en ta faveur et en faveur de tout l’Univers.
4. – Apprend à ne pas demander d’amour, aime simplement.
5. – Crois aux petits miracles quotidiens et sois attentif aux coïncidences, car il y a en elles des messages cachés qui peuvent te guider sur le bon chemin.
6. – Chaque jour, fais un acte généreux envers un proche.
7. – S’il y a eu des traumatismes dans ton arbre généalogique, guéris-les en agissant.
8. – Laisse-toi guider par ton corps, il est sage. Il t’alertera dans les situations que tu dois éviter, en te faisant ressentir de la tension ou du malaise. Il te dira aussi quand tu seras aligné avec ce que tu es, en te faisant ressentir une relaxation et du bien-être.
9. – Ne contamine pas ton corps avec des toxines ou une mauvaise alimentation.
10. – Quand tu le pourras, sois indépendant. Travaille en utilisant ta créativité et deviens adulte.
11. – Écris un poème chaque jour.
12.- Cherche et provoque des situations qui te font rire.
13. – Aie tendance à partager, à collaborer et à être solidaire.
14. – Quand tu as des problèmes, tu peux les analyser, tu peux en parler, mais sois certain que tant que tu n’agis pas, la transformation ne se produit pas.
15. – Ressens de la GRATITUDE pour tous les cadeaux que l’Univers te fais.
16. – Rappelles-toi qu’en ce plan d’existence, rien ne périt, mais se transforme.
17. – Lis, étudie, connais… expérimente par toi-même.
18. – Ne t’attache pas au matériel. Ne consomme que ce dont tu as besoin.
19. – Ne t’attache pas non plus à quelque croyance que ce soit. Ton corps se renouvelle chaque jour, fais en sorte que tes idées aussi.
20. – Sème chaque jour les graines qui te viennent du dedans ou de l’extérieur. Ces graines peuvent être des mots, des caresses, de la beauté, des actions. De ces graines germent plus de sagesse, d’amour, d’art et de santé.
21. – Que le territoire qui est au-delà de ton corps, de ta maison, de ton quartier, de ta ville… de la planète et de l’Univers, fasse l’objet de tous tes soins.
Peut être une image de ciel et texte
 

Lire la suite

Rédigé par Agnès

Publié le 19 Juin 2022

 

ca c'est le plus dur à faire comprendre. Nous sommes piratés par un programme qui a pris les commandes. La voix dans notre tête que nous entendons n'est pas notre voix, et elle se multiplie à l'extérieur à travers les ondes, les journaux et la propagande.
En devenir conscient est tout un exploit, peu y parvienne car c'est un combat et c'est le combat de toute une vie. On devient un guerrier
qui gère ce que tu crois croire ? qui gère ce que tu crois entendre et comprendre ?

Lire la suite

Rédigé par Agnès