Publié le 23 Mars 2016

la Folie Contrôlée

La Folie Contrôlée ou le Chemin-qui-a-du-coeur

j'aime revisiter "la folie contrôlée" de Don Juan. (page 112-VOIR) et je trouve beaucoup d'apaisement dans la description de cette "folie contrôlée", à savoir, réaliser une action comme si elle m'importait, comme si elle était vraiment importante, mais au final, savoir qu'elle n'en a pas et que je me détache du résultat quel qu'il soit

« Mon rire, comme tout ce que je fais est réel, dit-il.
Mais il s’agit aussi de folie contrôlée parce qu’il est
inutile. Il ne change rien et cependant je ris toujours.

– Mais, don Juan, à mon avis votre rire n’est pas
inutile. Il vous rend heureux.

– Non ! Je suis heureux parce que je choisis de regar-
der les choses qui me rendent heureux et alors mes
yeux saisissent leur côté amusant, ce qui me fait rire. Je
t’ai déjà dit cela maintes fois. On doit toujours choisir le
chemin-qui-a-du-cœur de manière à être toujours au
mieux de soi-même, peut-être pour pouvoir toujours
rire. »

........

Par conséquent un
homme de connaissance entreprend, sue, s'essouffle, et
aux yeux de tous il ressemble à n’importe quel homme.

Mais il s'en différencie parce qu'il contrôle la folie de sa
vie.

Rien n'étant plus important que n’importe quoi
d'autre, un homme de connaissance choisit n'importe
quelle action, et la réalise comme si elle lui importait.

Sa folie contrôlée lui fait dire qu’il attache de l'impor-
tance à ce qu'il fait, le fait agir comme si chaque action
en avait vraiment, et cependant il sait qu'elle n'en a pas.

" Je suis heureux qu’après tant d’années tu me ques-
tionnes enfin sur ma folie contrôlée, et cependant si tu
ne l'avais pas fait, cela n'aurait eu aucune importance.
Mais j’ai choisi de me sentir heureux, comme si j'y
tenais, comme s'il importait que je sois concerné. Ça,
c'est de la folie contrôlée! »

« Il est possible d’insister, d'insister judicieusement,
même lorsqu'on pense que c’est inutile, dit-il tout en
souriant, mais d'abord nous devons savoir que tous nos
actes sont inutiles, et que malgré tout nous devons faire
comme si nous ne le savions pas. C'est ça, la folie
contrôlée du sorcier. »

-----

et cette partie que je remets ici tant elle me plait et elle définit exactement que l'on peut exercer sa volonté à ne choisir de regarder que les choses qui rendent heureux.

"Ce faisant, les yeux captent le côté "amusant" de la scène ce qui amène le rire.

Le chemin-qui-a-du-coeur est donc une manière de se sentir au mieux de soi-même. "–

Non ! Je suis heureux parce que je choisis de regar-
der les choses qui me rendent heureux et alors mes
yeux saisissent leur côté amusant, ce qui me fait rire.

Je t’ai déjà dit cela maintes fois. On doit toujours choisir le
chemin-qui-a-du-cœur de manière à être toujours au
mieux de soi-même, peut-être pour pouvoir toujours
rire. »

Voir les commentaires

Rédigé par Agnès

Repost 0

Publié le 12 Mars 2016

Rédigé par Agnès

Repost 0

Publié le 12 Mars 2016

Je viens de découvrir Guillaume Delaage qui parle avec brio de l'ego mais aussi de l'origine atlante des toltèques ainsi que de Castaneda

extrait de la vidéo.......vers quoi devons nous aller et que disent ces messages : "faire attention, que faisons nous de notre humanité, de notre conscience humaine, de l'évolution, que faisons nous dans cette manipulation mondiale qui est en train de nous amener dans un gouffre...Allons nous vers l'attraction de l'ego-égoisme...en se coupant de l'action divine en nous..

et vers la minute 37, il explique qu'en mars 2017, nous sortons du cycle du soleil pour entrer dans le cycle de saturne..

dans l'article ci-dessous, voir le dernier paragraphe intitulé "le secret du Nagual"

Voir les commentaires

Rédigé par Agnès

Repost 0

Publié le 12 Mars 2016

Dans ses dires, don Juan souligne l'existence d'un certain nombre de stratégies pertinentes que l'on peut déployer à l'encontre de cette intrusion extraterrestre. Il affirme que les sorciers des temps anciens “ont découvert que s'ils opposaient à l'esprit des planeurs leur silence intérieur, cette implantation étrangère disparaîtrait, ce qui confirmait à chacun des pratiquants impliqués dans cette manœuvre, la totale certitude de l'origine extérieure de cet esprit”. (6). En d'autres termes, la prise de conscience du fait qu'un esprit extérieur peut opérer dans nos propres esprits ne devient totalement claire et certaine que lorsque cet esprit étranger a été exposé et extirpé. C'est seulement à ce moment précis que nous comprenons comment“ le véritable esprit qui n'appartient qu'à nous, la somme totale de nos expériences vécues après une vie entière de domination nous a rendus timide, angoissé, en état d'insécurité et a fait de nous également des êtres sournois».

Le “véritable esprit” de Castaneda est identique au nous authenticos des Gnostiques. Le principal effet des planeurs sur notre esprit se perçoit dans le conditionnement mental et le lavage de cerveau.

Les textes gnostiques décrivent des confrontations directes, physiques avec les Archontes qui sont décrits comme des entités de type embryonnaires ou fœtales -de là, les Gris du discours ufologique moderne. La tactique habituelle des Gris est de paralyser la victime humaine puis d'infiltrer son esprit. Dans le Premier Apocalypse de Jean, le maître gnostique enseigne à un étudiant comment faire face aux Archontes. Ces entités prédatrices sont connues pour “ enlever les âmes la nuit ”, une description précise des enlèvements extraterrestres modernes. Les adeptes des écoles des Mystères enseignent comment repousser les Archontes avec des formules (mantras) magiques, des passes magiques (ndtr: exactement ce que Castaneda enseigne dans la Tenségrité) et des gestes de pouvoir (mudras). Dans certains textes, la rencontre avec les Archontes se structure selon un système de “sphères planétaires”. L'adepte qui pratique la projection astrale, le rêve éveillé où “la manipulation de son double” (comme l'enseigne Castaneda) est censé se confronter aux Archontes dans une sorte de « jeu sur ordinateur » semblable à un labyrinthe à 7 niveaux qui correspond aux 7 planètes. A chaque niveau, l'adepte ne peut poursuivre sa quête à moins qu'il se confronte aux “gardiens du seuil” en utilisant des passes magiques et des mots.

Voir les commentaires

Rédigé par Agnès

Repost 0

Publié le 11 Mars 2016

Vous allez découvrir dans cet étonnant documentaire de la RTS, les techniques de manipulation utilisées au quotidien. Sachez les reconnaître et vous en préserver.

Voir les commentaires

Rédigé par Agnès

Repost 0

Publié le 9 Mars 2016


Les grands personnages ont tous un point en commun. Ils connaissent le secret de la loi d’attraction et s’en servent pour être heureux et réussir de grandes choses. Mais c'est quoi cette fameuse loi d'attraction ?
Par Mouton Lucide : Sois pas si bêêête...

Voir les commentaires

Rédigé par Agnès

Repost 0

Publié le 9 Mars 2016

Hier j'ai entendu à la radio que l'éducation nationale envisageait d'apporter les tablettes à l'école dès la maternelle sachant les ravages causés non seulement par les ondes, mais aussi sur le développement du cerveau de l'enfant qui ne perçoit pas encore les choses comme nous.

Pour rappel, savez-vous que Steves Jobs interdisait l'utilisation des tablettes et iphones à ses enfants jusqu'à un âge avancé de l'adolescence ?

Après étude il a été présenté un rapport à Marisol Touraine visant à interdire l'utilisation de ces appareils connectés par les enfants...et là on voit que l'éducation nationale, faisant fi de tels avertissements, entreprend de faire rentrer ces tablettes à la maternelle....http://eduscol.education.fr/experitheq…/fiches/fiche8754.pdf
----

"à 6 ans, deux heures d'écran par jour augmentent les risques à venir de maladies cardiaques, d'hypertension artérielle et de diabète, sans compter qu'à l'adolescence le surpoids est directement lié au temps d'écran. Plus inquiétant, la lumière bleue émise par les tablettes affecterait la mélatonine, "l'hormone du sommeil", et donc notre horloge biologique. Deux heures d'exposition la font baisser de 22 % et entraînent des troubles du sommeil, des risques de diabète, d'obésité et même de cancer du sein. Face à cette succession d'alertes, les parents s'interrogent : faut-il interdire ou limiter les écrans, lesquels et comment ? "http://www.lepoint.fr/…/faut-il-interdire-les-ecrans-aux-en…

"Tout récemment, d'autres chercheurs américains ont commencé à s'alerter des effets du tactile sur le développement moteur des mains et des doigts des enfants : ces derniers n'utiliseraient plus suffisamment les muscles nécessaires à l'apprentissage de l'écriture."

"Les répercussions psychologiques sont aussi démontrées. Il y a quelques mois, l'Académie des sciences émettait un avis complet sur l'utilisation des écrans pour les enfants. Si l'institution reconnaissait leurs avantages pédagogiques, elle mettait néanmoins en garde sur leur irruption trop précoce dans la vie des mineurs. Le psychiatre Serge Tisseron, coauteur de cette étude, explique qu'avant six ans il faut éviter toute tablette personnelle (ou console) car l'enfant doit d'abord mettre en place ses repères réels dans l'espace et dans le temps avant de pouvoir plonger dans le virtuel. Cela passe surtout par l'intégration des sens : voir, entendre, toucher et bouger.
"À cet âge, le jeune enfant a besoin en priorité d'autres choses que d'écrans, explique le Dr Tisseron. Si ceux-ci prennent trop tôt la place des activités traditionnelles, l'enfant risque d'être fragilisé et d'échouer à construire une pensée organisée et logique. Le meilleur apprentissage reste l'histoire du soir". À partir de quatre ans, une initiation occasionnelle en présence des parents peut être éventuellement envisagée, mais il faudra attendre six ans avant de laisser l'enfant jouer seul (et ponctuellement), car, avant cet âge, le jeu peut devenir rapidement compulsif.
Rayonnement électromagnétique
Mais le plus inquiétant demeure l'impact des ondes sur la santé. D'autant que si les téléphones portables ont l'obligation d'indiquer leur niveau d'exposition (DAS), ce n'est pas le cas des tablettes. On arrive ainsi à une situation paradoxale : alors que les publicités pour les téléphones portables sont interdites auprès des moins de 14 ans, promouvoir des tablettes pour les 3-4 ans est tout à fait légal !
Une situation jugée scandaleuse par l'association Robin des toits qui milite pour la sécurité sanitaire des technologies sans fil depuis de nombreuses années. "Ces objets exposent les enfants à un rayonnement électromagnétique préjudiciable à leur santé. L'épaisseur réduite de leurs tissus, qui favorise une pénétration plus profonde des ondes, la durée accrue de leur exposition au cours de leur vie font que les risques, mis en évidence pour les adultes de manière établie, sont encore plus importants dans leur cas", explique l'association dans une lettre adressée à Marisol Touraine le 13 novembre dernier, lui enjoignant de prendre un arrêté pour interdire les tablettes Internet pour enfants et autres jouets connectés."http://www.lepoint.fr/…/tablettes-pour-enfants-la-mauvaise-…

des tablettes dès l'école maternelle

Voir les commentaires

Rédigé par Agnès

Repost 0

Publié le 9 Mars 2016

De l'intérêt d'accepter sa propre mort

Lors de la prière du lever de l'étoile du matin, les Anciens du Clan, face au soleil levant, terminaient ainsi leur méditation :
"c'est un bon jour pour mourir"
.


En réalité ceci sous-entendait : c'est un bon jour pour vivre.


En effet, accepter l'idée d'être mortel, libère notre potentiel de vie ici et maintenant.

Nous sommes nous européens d'une culture judéo-chrétienne.
Nous naissons un jour et mourons Dieu sait quand...
Cette épée de Damoclèce que représente la mort nous hante à notre insu et nous pousse à courir après le temps, à enchaîner notre vie sans jamais nous poser, à penser au future, faire des projets sans jamais profiter et vivre l'instant présent, nous poser pour réfléchir. C'est la loi du toujours plus : posséder, voyager, consommer, toujours plus car,
avant de mourir, il faut tout avoir fait, tout avoir connu : une maison,
des enfants, une carrière professionnelle brillante, etc. Mais quant
est-il de l'instant présent ? Quant est-il de cette communion intense avec la nature, avec notre quotidien, avec cet ami qui est là et nou
s sourit ?

Être en paix avec notre propre mort ôte ce butoir funeste et ultime
de notre esprit et nous permet de nous poser ici et maintenant, d'apprécier cet instant unique, magique que nous vivons là tout de suite, d'en tirer la quintessence. N'oublions pas que tout reste impermanent :
la douceur de ce jour ensoleillé, la beauté de ce coucher de soleil, cette parade amoureuse des oiseaux au printemps, la chorégraphie envoûtante de ce corps de ballet. Même notre demeure peut disparaître demain, même notre grand-mère, fin cordon bleu pourrait disparaître demain.
Alors, être en paix avec sa propre mort, avoir la conscience que tout est impermanent , nous ramènent à l'essentiel :vivons intensément l'instant présent. Le passé nous a forgé, le futur est encore loin, voire incertain, goûtons avec intensité et attention l'instant présent.

Que libéré de la mort, votre vie s'ouvre à l
a Vie.

Aho!

Voir les commentaires

Rédigé par Agnès

Repost 0

Publié le 8 Mars 2016

« J’ai rompu avec l’agitation du monde par nécessité intérieure, par besoin de préserver ma liberté, par crainte d’altérer ce que je possédais en propre.

Mais il existe plus de traverses qu’on ne l’imagine entre l’action et la contemplation.

Tout homme qui entreprend de se donner une forme intérieure suivant sa propre norme est un créateur de monde, un veilleur solitaire posté aux frontières de l’espérance et du temps. »

Dominique Venner, Le cœur rebelle. 1994

 veilleur solitaire ou éveilleur solitaire

Voir les commentaires

Rédigé par Agnès

Repost 0

Publié le 6 Mars 2016

la prière chez les chamans

OUVERTURE DIVINE (partie 1)

Dans la magnifique préface de ce livre Maud Séjournant nous propose de remettre en question les idées que nous avons sur le mot « prière ».
De tous les aspect de l’enseignement de Miguel Ruiz celui des références à dieu et jésus m’a toujours rebuté. Cherchant un prétexte à ces références j’ai voulu y voir une conséquence de l’histoire de la colonisation espagnole, qui fait que même un chaman mexicain peut citer Jésus Christ dans ses paroles.


Comme avec « le 5ème accords toltèques » sur lequel j’avais failli coller a sa sortie l’étiquette « coup marketing de l’année », cet autre livre était placé (alors que je ne l’avais pas lu) dans une catégorie spéciale; fruit du goût américain pour la parole divine.

Avec le recul et après l’avoir lu et relu je me dit qu’une fois encore comme tous les écrits à notre disposition (voir la partie photo pour la bibliographie), celui-ci apporte des éléments nouveaux et indispensables.

L’aspect « bondieuserie » qui me rebutait ne concerne comme souvent que ma vision des choses (le rêve). L’élan spirituel, la communion avec le tout qui existe depuis les début de l’humanité a pris de nombreuses forme selon les cultures. Le besoin de civilisation s’est mêlé aux conceptions mystiques et cela a engendré les différentes religions que nous connaissons. Les rites et les dogmes remplaçant le vécu spirituel propre à chacun.

L’esprit divin ainsi que l’amour tel que le décrit Miguel Ruiz sont des choses simples et éloignées des mensonges qui nous sont transmis depuis des siècles. A la lumière de la vérité et du ressenti nous pouvons (devons) nous réapproprier la conception de divinité et d’amour de dieu. Cela est possible par toutes les différentes couleurs que peut prendre le rêve de chacun.

Les maîtrises Toltèques visent le contrôle de notre rêve personnel et cela n’a rien à voir avec un quelconque dogme ou conditionnement. Mes résistances concernant « dieu » sont dues aux manipulations et mensonges propagés par les religions contemporaines. Car à mon sens seuls les miracles quotidien de la vie et de la nature peuvent relever du divin, le reste n’est que croyances et confusion (mitote).

Aurélien, pasteur « new age »

P.S comme la vérité « est » tout simplement (et donc se passe de mot), il va sans dire que la parole divine n’existe pas! (je vais avoir des problème moi…)

Voir les commentaires

Rédigé par Agnès

Repost 0