.les gens sont des miracles qui s'ignorent

Publié le 27 Janvier 2017

« Mon benefactor était un sorcier aux grands pou-
voirs, poursuivit-il. Il fut toujours et toujours un guer-
rier. Sa volonté était incontestablement son plus magni-
fique accomplissement. Mais un homme peut aller
encore plus loin que cela, un homme peut apprendre à
voir. Une fois qu'il a appris à voir il n’a plus besoin de
vivre comme un guerrier, ni d’être un sorcier. Le fait
d’avoir appris à voir transforme un homme en tout en
ne devenant rien. Pour ainsi dire, il disparaît et cepen-
dant il est toujours là. Je pourrais dire que c’est le
moment où un homme peut devenir ou avoir tout ce
qu’il veut. Mais il ne désire rien, et au lieu de jouer avec
ses semblables comme s’ils n'étaient que des marionnet-
tes, il les rencontre dans le brouillard de leur folie.
Entre lui et eux la seule différence réside dans le fait
que celui qui voit contrôle sa folie, alors que ses
semblables, les hommes, n’y arrivent pas. Un homme
qui voit ne s’intéresse plus activement à ses semblables.
Voir l’a détaché de tout, absolument de tout ce qu’il
connaissait auparavant.
– La seule idée d’être détaché de tout me donne des
frissons dans le dos.
– Tu veux plaisanter! Ce qui devrait te donner des
frissons dans le dos c’est de n'avoir pas d’autre perspec-
tive que de faire toute ta vie ce que tu as toujours fait.
Pense à l’homme qui année après année plante du maïs
jusqu'à ce que, trop vieux et trop fatigué pour se lever, il
reste écroulé comme un vieux chien. Sa pensée et ses
sentiments, c’est-à-dire le meilleur de lui-même, errent
sans but parmi la seule chose qu’il ait jamais connue :
planter du maïs. Selon moi, c’est le gaspillage le plus
effrayant qu'il puisse y avoir.
« Nous sommes des hommes, et notre lot c'est d'ap-
prendre et d'être projetés dans d'inconcevables nou-
veaux mondes.
– Y a-t-il vraiment pour nous des mondes nouveaux ?
demandai-je.
– Imbécile, nous n’avons rien épuisé, dit-il d’un ton
péremptoire. Voir est réservé aux hommes parfaits.
Tempère donc ton esprit dès maintenant, deviens un
guerrier, apprends à voir, et tu sauras alors qu’il n’y a
pas de fin aux nouveaux mondes de notre vision. »

Page 200 - VOIR

.les gens sont des miracles qui s'ignorent

Rédigé par Agnès

Repost 0
Commenter cet article